Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Exclusif : une rencontre intime avec Monique Leyrac, à écouter dès maintenant

Par
Catherine Pépin

On l’appelle la diva des années 60. Mais en réalité, sa voix – reconnaissable entre mille – a traversé les époques.

Immense figure de la chanson québécoise, Monique Leyrac s’est faite très discrète ces dernières années. Retirée dans sa maison des Cantons-de-l’Est, elle fête ces jours-ci son 90e anniversaire, et elle a accepté de m’ouvrir sa porte.

Écoutez l'entrevue :

Entrevue : Catherine Pépin s'entretient avec Monique Leyrac

Réalisation : Emmanuelle Lambert

Audio


Le temps était suspendu. Elle s’est livrée avec beaucoup de générosité, d’humour et d’humilité.
Dans cet entretien, elle revient sur sa carrière qu’elle a menée en femme affranchie, assumant des choix artistiques parfois audacieux. Elle évoque sa rencontre avec Gilles Vigneault, Félix Leclerc et Luc Plamondon, dont elle a interprété les chansons avec une grâce exceptionnelle.

Elle explique pourquoi elle a refusé de devenir la passionaria du mouvement indépendantiste dans les années 70, alors qu’on la pressait de s’engager davantage.

Pleine d’espièglerie, Monique Leyrac se laisse même aller à quelques (croustillantes) révélations et n’hésite pas à entonner des mesures de ses succès, toujours très en voix!

Cette rencontre s’est déroulée par un froid lundi de février. La vallée en contrebas était figée dans la neige.
À l’intérieur de la maison de Monique Leyrac : des tableaux partout, des livres et un trophée reçu récemment dont elle oublie un peu la provenance. Elle n’est pas du genre à se complaire dans les récompenses. Elle mange un petit carré de chocolat, s’installe sur le divan et replonge avec nous dans ses souvenirs...

Ne manquez Le temps d'une chanson - spéciale Monique Leyrac, ce samedi à 10 h.

Le temps d'une chanson - spéciale Monique Leyrac

Animation : Catherine Pépin

Audio

Réalisation : Emmanuelle Lambert