Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.
Émission spéciale sur Henri Salvador : le lion est mort... il y a 10 ans 
Par
Catherine Pépin

Date de publication

09 févr. 2018

D’abord, il y avait ce rire en crescendo. Des « Ha! Ha! » qui prenaient de l’amplitude, occupaient tout l’espace et laissaient le spectateur le cœur fondant. Il y a tout juste 10 ans, le rire légendaire d’Henri Salvador s’est éteint. Avec lui, un gros morceau d’une époque fougueuse : celle des balbutiements du jazz, des clubs enfumés, des orchestres déjantés et de l'ouverture sur l'Amérique pour une jeunesse française éprise de liberté.

Écoutez l'émission spéciale du Temps d'une chanson :

Catherine Pépin
Le temps d'une chanson - spéciale Henri Salvador

Animation : Catherine Pépin

Audio

Nombreux sont ceux qui ont découvert Henri Salvador quand il avait 80 ans bien sonnés, avec son album Chambre avec vue (sorti en 2000). Éternelle élégance, humour coquin et charme intact jusqu'à son dernier souffle. Pourtant, il a secoué les puces de la chanson française dès les années 30. Né à Cayenne en Guyane en 1917, il arrive à Paris tout petit encore et fait très tôt l'école buissonnière, pour se défouler sur une batterie d'abord, puis pour s'essayer à la guitare après avoir observé nul autre que Django Reinhard, roi du jazz manouche. Remarqué très tôt alors qu'il présente des spectacles avec son grand frère André, il est engagé par Ray Ventura comme soliste dans son groupe des Collégiens.

La guerre obligera une partie des musiciens de l’orchestre à fuir jusqu'en Amérique du Sud. C'est là, au fin fond du Brésil, que le talentueux Henri décrochera son tout premier contrat solo. Totalement perméable aux rythmes qu'il y découvre, Henri Salvador chantera plus tard Dans mon île, une chanson qui inspirera – rien de moins – la création de la bossa-nova. Foi d’Antônio Carlos Jobim.

Copain de Boris Vian, champion de pétanque, paresseux assumé, idole du général de Gaulle et de la reine d’Angleterre, Henri Salvador est un géant de la chanson qu'on n’a pas toujours bien pris au sérieux; sa faute à lui. Ses pitreries faisaient oublier qu'on trouve son nom dans les pages du très prestigieux dictionnaire du jazz. Un privilège réservé aux virtuoses.

Je vous donne rendez-vous pour découvrir le parcours hors normes d’Henri Salvador à travers ses classiques (Syracuse; Maladie d'amour; Le loup, la biche et le chevalier (Une chanson douce), mais aussi en piochant dans les nombreuses archives de Radio-Canada. Une façon de ressusciter son rire.

Le temps d'une chanson, samedi 10 février à 10 heures.

Vous aimerez également :

- Allô, l'au-delà? Rencontre posthume avec Barbara

- Dalida : le jour où la lumière s'est éteinte

Et la webradio Le temps d'une chanson :

La chanson est un vecteur formidable de souvenirs. Faites-en l'expérience avec les airs connus des grandes chansons francophones des années 30 aux années 70. Catherine Pépin, animatrice de l'émission Le temps d'une chanson (le samedi de 10 h à 12 h), a choisi pour vous les plus belles pièces de ce répertoire. Impossible de ne pas fredonner.

Édith Piaf, Charles Aznavour, Georges Brassens, Charles Trenet, Barbara, Léo Ferré, Claude Léveillée, Félix Leclerc, Juliette Gréco, Alys Robi, Jacques Brel, Georges Moustaki, Henri Salvador, Guy Béart, Claude Nougaro, Claude François, Nana Mouskouri, etc.

Cette webradio est une liste de lecture aléatoire gratuite créée par Catherine Pépin et nos programmateurs musicaux.

ICI votre chanson

Remplissez ce formulaire pour voter et avoir la chance de gagner un prix de participation!
Prénom
Nom
Âge
Adresse de courriel
Ville
Province
Je désire que mes informations soient conservées pour mes participations ultérieures.

Vous devez remplir tous les champs

Désolé, votre vote n'a pas été enregistré. SVP, essayez de nouveau.