Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Vidéo : revoyez une des dernières entrevues d’Henri Salvador

Par
Nathan LeLièvre

L’homme à la voix chaude et au rire communicatif nous a quittés il y a 10 ans, le 13 février 2008, mais nul n’est près d’oublier le légendaire Henri Salvador. Après avoir fait l’école buissonnière, choisi la musique plutôt que l’académie et déserté les forces armées, il a entamé une longue et fructueuse carrière dans le jazz et la chanson comique.

Pour lui rendre hommage, nous vous proposons de revoir une entrevue qu’il a accordée à Julie Miville-Dechêne (qu’il a même fait rougir un peu, vous allez voir!), à l’occasion de la sortie de son ultime album, Révérence. L’entrevue a été diffusée en janvier 2007, à peine plus d’un an avant sa mort. Henri Salvador y raconte un parcours qui, bien qu’il n’ait pas été sans écueils, a été marqué par l’optimisme, en quelque sorte le secret de sa longévité.

Entretien avec Henri Salvador - Julie Miville-Dechêne

Né en Guyane le 18 juillet 1917, Henri Salvador a été guitariste, humoriste, jazzman (inspiré des Ellington et Armstrong), chanteur pop, parolier, animateur et quatre fois époux, entre autres. Il a fait ses débuts dans les orchestres jazz (dont celui de Ray Ventura) et nous a susurré des succès qui ont traversé le temps comme Une chanson douce, Le lion est mort ce soir (version française de The Lion Sleeps Tonight), Jardins d’hiver, Dans mon île, Le travail c’est la santé et Juanita Banana. Certains l’estiment même père de la bossa nova. Une chute de popularité dans les années 80 et 90 n’aura pas eu raison de son ardeur. Ne baissant pas les bras, Henri Salvador en a profité pour devenir illustre joueur et spécialiste de la pétanque (il a même déposé des brevets pour des boules de haute technologie). Le multitalentueux Salvador a toujours eu horreur de l’idée de prendre sa retraite. Il a même connu son plus grand succès d’estime une fois ses 80 ans bien sonnés.

Celui qui riait tantôt par autodéfense tantôt par plaisir a déclaré dans les années 80 à Paris Match que « les gens qui rient ne vieillissent pas ». Le répertoire d’Henri Salvador, quant à lui, s’il vieillit, vieillit bien. Malgré la disparition de son créateur, la musique et la voix de Salvador continuent de nous bercer et de provoquer chez nous ce sourire qui rendrait sans doute très fier celui que l’on appelle le plus rieur des chanteurs.

Écoutez nos webradios :

La chanson est un vecteur formidable de souvenirs. Faites-en l'expérience avec les airs connus des grandes chansons francophones des années 30 aux années 70. Catherine Pépin, animatrice de l'émission Le temps d'une chanson (le samedi de 10 h à 12 h), a choisi pour vous les plus belles pièces de ce répertoire. Impossible de ne pas fredonner.

Édith Piaf, Charles Aznavour, Georges Brassens, Charles Trenet, Barbara, Léo Ferré, Claude Léveillée, Félix Leclerc, Juliette Gréco, Alys Robi, Jacques Brel, Georges Moustaki, Henri Salvador, Guy Béart, Claude Nougaro, Claude François, Nana Mouskouri, etc.

Cette webradio est une liste de lecture aléatoire gratuite créée par Catherine Pépin et nos programmateurs musicaux.

Le jazz qui évoque la France, à travers ses chansons et ses artistes. Le son d'un accordéon ou d'un violon se marie à merveille avec la contrebasse, la batterie ou le saxophone. Qu'ils soient Français pur jus ou simplement en visite amoureuse, les interprètes choisis savent tous à quel point elle est belle et inspirante, la « douce France ».

Michel Legrand, Claude Bolling, Jacques Loussier, Richard Galliano, Claude Nougaro, Michel Petrucciani, Stéphane Grappelli, Henri Salvador, Erik Truffaz, Melody Gardot, Sidney Bechet, Dee Dee Bridgewater, etc.

Cette webradio est une liste de lecture aléatoire gratuite créée avec soin par nos programmateurs musicaux.