Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.
Zappa, Brubeck, Archambault, Jobim et Lennon en tête!
Par
Stanley Péan

Date de publication

04 déc. 2017

Genre

Chaque semaine s’amène avec son lot d’anniversaire de naissance. de commémoration funeste. D’ici vendredi, par exemple, je rendrai hommage à Casssandra Wilson, qui souffle sur 62 balais aujourd’hui. Au fil des soirs, je saluerai aussi la mémoire de Frank Zappa, Dave Brubeck, Antonio Carlos Jobim et John Lennon. Et puis juste pour le plaisir de partager mon studio avec lui, je prends prétexte de la parution récente d’un nouveau recueil de nouvelles de Gilles Archambault pour l’inviter à nous présenter quelques-uns de ses artistes préférés.

Vous avez été quelques-uns à me réclamer une commémoration de la disparition de l’iconoclaste Frank Zappa, emporté par le cancer le 4 décembre 1993. Mais avant d’aborder les territoires encore dépaysants de son oeuvre, je vous proposerai une belle rétrospective de celle de Cassandra Wilson, l’une des chanteuses de jazz les plus importantes des trente dernières années dont je compte parmi les plus fervents admirateurs.

Il y aura cinq ans mardi, le pianiste et compositeur Dave Brubeck s’éteignait, à la veille de son 92e anniversaire de naissance. Comme c’est souvent le cas lors d’anniversaires marquants, j’ai sollicité la participation de ma sémillante collègue Ariane Cipriani pour esquisser un portrait vibrant de cet intellectuel de la note bleue, dont les innovations se sont conjuguées à un souci de demeurer accessible au grand public.

Lors de la plus récente édition du Salon du livre de Montréal, j’ai eu le plaisir d’animer une causerie avec l’écrivain et ex-animateur Gilles Archambault, que je considère comme un mentor, à propos de son plus récent recueil de nouvelles au titre emblématique, À peine un petit air de jazz (Éditions du Boréal). Du coup, j’ai eu envie de réinviter à l’émission, celui qui fut essentiel à la découverte du jazz de plusieurs générations de mélomanes d’ici avec ses émissions Jazz et blues, Jazz Soliloques et ses inoubliables Nuits de jazz. Après tout, c'est une gâterie que je destine à vous autant qu'à moi.

À notre survol de l’actualité jeudi, outre mes suggestions de sorties pour les prochains soirs dans plusieurs régions du pays, j’aurai le plaisir de m’entretenir avec la chanteuse béninoise Angélique Kidjo à l’occasion de la parution de son autobiographie La voix est le miroir de l'âme – Mémoires d'une diva engagée (Éditions Fayard). Je recevrai également en entrevue le pianiste montréalais d’origine cubain Rafael Zaldivar, chef invité au prochain concert de l’Orchestre national de jazz de Montréal à L’Astral, le jeudi 14 décembre prochain.

Enfin, pour clore la semaine, un autre de ces vendredis moelleux dont j’ai fait une sorte de tradition au fil des ans, un rendez-vous velours et molleton autour de chansons empruntées aux répertoires de John Lennon et d’Antonio Carlos Jobim, tous deux disparus un 8 décembre, en 1980 dans le cas du premier, en 1994 dans celui du second.

ICI votre chanson

Remplissez ce formulaire pour voter et avoir la chance de gagner un prix de participation!
Prénom
Nom
Âge
Adresse de courriel
Ville
Province
Je désire que mes informations soient conservées pour mes participations ultérieures.

Vous devez remplir tous les champs

Désolé, votre vote n'a pas été enregistré. SVP, essayez de nouveau.