Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.
Retour sur les temps forts de Dave Brubeck, 5 ans après sa mort
Par
Ariane Cipriani

Date de publication

04 déc. 2017

Genre

Dave Brubeck a su rendre accessible un jazz aux motifs complexes, aux tonalités multiples et aux tempos inhabituels. Tout le monde peut apprécier les rythmes impairs et les compositions sophistiquées de cet ambassadeur du jazz.

Stanley Péan
Quand le jazz est là - spécial Dave Brubeck

Animation : Stanley Péan

Audio

La vie a été bonne pour Dave Brubeck : des complices musicaux hors pair (dont le saxophoniste Paul Desmond), 70 ans d’amour avec sa femme Iola et une bonne santé qui lui a permis de jouer longtemps. Durant cette vie de musique, il a composé des pièces inventives, audacieuses et très populaires. Décédé il y a cinq ans, le compositeur californien a laissé une œuvre qui ne perdra jamais de sa pertinence ni de sa fraîcheur. On garde de lui le souvenir d’un homme joyeux et digne, apprécié autant pour ses talents musicaux que pour ses qualités humaines.

À la suite de son retour d’Europe après la Deuxième Guerre mondiale, où il a été épargné du front à cause de ses talents de pianiste, Dave Brubeck a étudié avec le pianiste classique Darius Milhaud et a dirigé un octet. À cette époque, la formation interprétait uniquement des standards. Avant de devenir un prolifique compositeur, Dave Brubeck a excellé dans les arrangements.

Avec son quartet, l’ingénieux Dave Brubeck a fait découvrir son jazz aux collégiens dans les années 50 avec sa série Jazz Goes to College. En pleine déferlante rock and roll, les jeunes appréciaient pourtant la musique de Dave Brubeck, et cette série de spectacles sera un succès autant sur les campus que sur disque.

Paul Desmond, le fidèle saxophoniste de Dave Brubeck, a émis le souhait de jouer du répertoire nouveau. D’abord offusqué, Dave Brubeck s’est mis à composer, et les pièces originales ont surpassé rapidement les standards sur les albums du groupe.

En 1959, le jazz change définitivement.  Miles Davis fait paraître le légendaire Kind of Blue, et Dave Brubeck enregistre Time Out, un album de compositions basées sur des rythmes atypiques et impairs, comme la fameuse Take Five en 5/4.

Fils d’une pianiste classique, Dave Brubeck s’est plutôt orienté vers le jazz, et ce, dès l’adolescence. Cependant, sa technique pianistique parfaite, son sens de la composition et son affection pour les chœurs l’ont aussi amené à composer (tardivement, mais quand même!) des œuvres plus élaborées, inspirées des musiques sacrées, des cantates et des oratorios.

ICI votre chanson

Remplissez ce formulaire pour voter et avoir la chance de gagner un prix de participation!
Prénom
Nom
Âge
Adresse de courriel
Ville
Province
Je désire que mes informations soient conservées pour mes participations ultérieures.

Vous devez remplir tous les champs

Désolé, votre vote n'a pas été enregistré. SVP, essayez de nouveau.