Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.
Dans l'atelier d'une légende du piano : Rudolf Serkin
Par
Marc-André Doran

Date de publication

10 nov. 2017

Genre

À l'émission Dans l'atelier de... du 17 novembre, à 11 h sur MUSE, je vous propose une balade musicale à travers un imposant coffret de 75 albums, paru en septembre dernier, et consacré à l'intégrale des enregistrements Columbia du pianiste Rudolf Serkin (1903-1991), une véritable légende de la musique classique.

Rudolf Serkin au piano
Dans l'atelier de... Rudolf Serkin

Écoutez l'émission Dans l'atelier de... consacrée au pianiste Rudolf Serkin. Animation : Marc-André Doran

Audio

Reconnu pour sa rigueur, son engagement et son respect absolu des œuvres et des compositeurs, Serkin s’imposait comme un modèle à suivre pour de nombreux collègues, dont l’immense virtuose du piano Vladimir Horowitz, qui disait « Si je n’avais pas été moi, j’aurais voulu être Rudolf » !

Né en Bohème et d'origine juive, Rudolf Serkin fait, à 17 ans, la rencontre du célèbre violoniste allemand Adolf Busch, qui adopte d’emblée le jeune homme comme accompagnateur et partenaire exclusif de musique de chambre. Serkin épousera d’ailleurs la fille du grand violoniste. Dans les années 1930, la montée du nazisme et l’avènement d’Hitler forcent tous les membres de cette famille musicale à quitter l'Allemagne, puis l'Europe, pour s'établir en Amérique. À partir de 1939, Rudolf Serkin connaît une formidable carrière américaine. Il joue dans les plus grandes salles de concert, comme au Carnegie Hall, et il enseigne dans les écoles les plus prestigieuses, comme le Curtis Institute de Philadelphie. En solo ou avec orchestre, il est régulièrement invité à se produire devant le public canadien.

En 1951, il participe à la fondation du Festival de musique d’été de Marlboro, au Vermont, où son enseignement et sa philosophie influenceront des générations de pianistes et de musiciens venus y étudier et qui porteront partout dans le monde le message à la fois musical et humaniste préconisé par le Festival.

Œuvres au programme de l'émission :

Felix Mendelssohn : Prélude et fugue op 35, no 1, en mi mineur

Wolfgang Amadeus Mozart : Concerto no 19, K 459, en fa majeur (George Szell: direction)

Ludwig van Beethoven : Sonate no 30, op 109, en mi majeur

Sergueï Prokofiev : Concert no 4, op 53 « Pour la main gauche » (Eugene Ormandy: direction)

Johannes Brahms : Trio pour piano, violon et cor op 40 (Michael Tree : violon et Myron Bloom : cor)

ICI votre chanson

Remplissez ce formulaire pour voter et avoir la chance de gagner un prix de participation!
Prénom
Nom
Âge
Adresse de courriel
Ville
Province
Je désire que mes informations soient conservées pour mes participations ultérieures.

Vous devez remplir tous les champs

Désolé, votre vote n'a pas été enregistré. SVP, essayez de nouveau.