Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.
Dans les oreilles des Catalans

Date de publication

30 oct. 2017

Le 27 octobre dernier, la Catalogne a proclamé son indépendance. Quelques heures plus tard, elle était mise en tutelle par le gouvernement espagnol. Depuis, Barcelone est bouleversée par des manifestations des pro-indépendantistes et pro-Madrid. Quelle est la trame sonore de ce mouvement?

Rebecca Makonnen, à l’émission On dira ce qu’on voudra, présentée à ICI Radio-Canada Première, reçoit le journaliste Olivier Arbour-Masse (c'est par ici pour écouter la chronique) pour en discuter. Celui-ci est allé en Catalogne pour couvrir le mouvement indépendantiste trois fois au cours des quatre dernières années.

Voici donc, selon ce qu’il a pu entendre dans les grands rassemblements auxquels il a assisté, les chansons liées au mouvement indépendantiste catalan et ses explications à propos de celles-ci.

L’Estaca, de Lluis Llach

Lluis Llach est, selon Olivier, un peu le Félix Leclerc catalan. Chansonnier, Llach est né en 1948 et a plus de 20 albums à son actif. Sa chanson la plus connue est L’Estaca, sortie en 1970, alors que l’Espagne était sous le régime dictatorial de Franco. Elle a été traduite en plus de 50 langues.

« Ne vois-tu pas le pieu, auquel nous sommes tous attachés?
Si nous ne nous détachons pas, nous ne pourrons jamais nous libérer.
Si nous tirons tous, il tombera.
Si tu tires fort de ton côté. Que je tire fort de mon côté. Sûr qu’il tombe.
Et nous pourrons nous libérer. »

Lluis Llach

La chanson est devenue un hymne catalan pour la liberté et la version présentée ici a été enregistrée en 1976, deux mois après la mort de Franco et le retour d’exil de Llach. C’est un moment mythique de la chanson catalane.

Què volen aquesta gent ?, de María del Mar Bonet

La chanson raconte l’histoire des policiers franquistes qui débarquent à l’aube pour arrêter un jeune étudiant, qui tente de s’enfuir par la fenêtre et meurt en tombant.

Le refrain dit « Que volen aquesta gent que trucen de matinada? », que l’on peut traduire par « Que veulent-ils, ces gens qui frappent à la porte au petit matin? ».

Le refrain très triste a été transformé en un chant joyeux dans les manifestations, les paroles ayant été changées par : « Que veulent-ils, ces gens? L’indépendance! »

Agafant l’horizto, de Txarango

Txarango est un groupe composé de huit musiciens, dont la musique fusionne reggae, cumbia, dubstep, pop et salsa.

C’est un groupe aux idées politiques très à gauche qui est très populaire chez les jeunes catalans. Txarango est très près du parti politique Candidature d'unité populaire (CUP), un parti eurosceptique, qui s’oppose aux restrictions budgétaires et à l’austérité.

Ils ont composé la chanson Agafant l’horizto (Prendre l’horizon) en vue du référendum du 1er octobre dernier. Ils la chantent accompagnés de plein d’artistes catalans, ce qui en fait un genre de We Are the World indépendantiste.

Els Segadors, hymne officiel de la Catalogne

Els Segardors (Les moissonneurs) a été écrite en 1899 et est devenue l’hymne officiel de la Catalogne en 1993. La chanson raconte un soulèvement populaire contre une hausse des taxes décrétée par le roi d’Espagne afin de financer une guerre, au 17e siècle. La chanson a été interdite sous Franco, parce qu’il était associé au mouvement catalan républicain.

Cet hymne est entendu dans les grandes occasions. Il a été chanté au parlement et dans les rues de la Catalogne après la déclaration d’indépendance du 27 octobre dernier. L’extrait présenté ici a été chanté en chœur par des milliers de manifestants réunis dans la ville de Vic, le 4 octobre, quelques jours après le référendum réprimé violemment par la police espagnole.

ICI votre chanson

Remplissez ce formulaire pour voter et avoir la chance de gagner un prix de participation!
Prénom
Nom
Âge
Adresse de courriel
Ville
Province
Je désire que mes informations soient conservées pour mes participations ultérieures.

Vous devez remplir tous les champs

Désolé, votre vote n'a pas été enregistré. SVP, essayez de nouveau.