Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.
Novembre et décembre 2017 aux Carnets d'Alain Lefèvre
Par
Marc-André Doran

Date de publication

31 oct. 2017

Genre

Émissions diffusées en novembre (les dimanches, de 10h à 12h) :
(Sur MUSE: en direct et en rediffusion, les vendredis soirs à 20h)

Écoutez nos émissions en rattrapage. 

5 novembre – Hommage à « Sigi » (émission 1 de 2)
Rares sont les mélomanes qui se souviennent à quel point ont été flamboyants les débuts du pianiste Alexis Weissenberg (1929-2012) qui a fait brièvement carrière sous le prénom de « Sigi ». Imprégné de la tradition germanique du pianiste et pédagogue Arthur Schnabel et respectueux du texte musical, le jeune Weissenberg possédait une technique flamboyante qui lui permettait de livrer des interprétations pures et nettes comme du cristal. Alain Lefèvre, qui l’a rencontré, nous livre ses réflexions et témoigne de son affection pour cet homme qui a connu une ascension fulgurante qui l’a mené des camps de concentration de la Seconde Guerre (qu’il a connu adolescent) à la gloire médiatique des années 1970, où on le considérait comme l’un des pianistes de concert les plus populaires du monde.
Au programme : les Sonates nos 33 et 62 de Joseph Haydn et le Concerto no 2 de Bela Bartok (Eugene Ormandy : direction). En complément, la Sonate pour violoncelle et piano de Francis Poulenc (Pierre Fournier : violoncelle et Gerald Moore : piano), les Danses populaires roumaines de Béla Bartok (Orchestre symphonique de Québec et Yoav Talmi : direction) et des chants traditionnels géorgiens (ensemble vocal Rustavi).

Vous souhaitez être informé de tout ce qui touche la musique classique sur ICI Musique et sur ICIMusique.ca?
Abonnez-vous à notre infolettre classique!

12 novembre – Hommage à « Sigi » (émission 2 de 2) et portrait du chef Dimitri Mitropoulos
Au programme : Sonate no 3 et Suggestions diaboliques de Sergueï Prokofiev, Étude op 8 no1 et Nocturne op 9 no 2 d’Alexandre Scriabine et trois Préludes de Sergueï Rachmaninov. En complément, le chef d’orchestre grec Dimitri Mitropoulos (1896-1960) dirige Fantasia on a Theme by Thomas Tallis de Ralph Vaughan Williams, la Symphonie no 3 « Écossaise » de Félix Mendelssohn et la Danse des sept voiles de Richard Strauss. Le ténor canadien Ben Heppner chante des lieder de Richard Strauss et de Franz Liszt.

19 novembre – De Bach à Bach (en passant par Liszt et Fauré) et hommage au chef Louis Frémaux
Cette émission commence avec la 3e Suite pour orchestre (Nikolaus Harnoncourt : direction) et se termine avec le Concerto pour clavier no 4 (Glenn Gould : soliste). Un souffle de Bach passe sur la Fantaisie et fugue sur « Ad nos ad salutarem undam » pour orgue de Franz Liszt (Ludger Lohmann : orgue) que Saint-Saëns considérait comme « le plus grand morceau romantique pour orgue »! Le regretté chef Louis Frémaux, disparu le 20 mars 2017, dirige les chœurs et l’orchestre de Birmingham dans le Requiem op 48 de Gabriel Fauré.

26 novembre – Série « Mozartiana »
Le grand compositeur Joseph Haydn déclara un jour au père de Mozart : « Je vous le dis devant Dieu, en honnête homme, votre fils est le plus grand compositeur que je connaisse… ». Piotr Ilitch Tchaïkovski disait à propos de Mozart : « C’est lui qui m’a amené à consacrer ma vie à la musique. Il a inspiré tous mes efforts, et m’a fait aimer la musique plus que tout au monde. » Pour Alain Lefèvre, toutes les facettes du génie se trouvent chez Wolfgang Amadeus Mozart, la fulgurance du don, le labeur acharné, un goût sans faille et des élans musicaux d’une acuité psychologique parfois troublante. Les programmations musicales ont été élaborées avec un grand souci de variété, tant dans le choix des œuvres entendues que des interprètes choisis.
Au programme : le Concerto pour violon et orchestre no 3 (Christian Ferras : soliste et Karl Münchinger : direction), la Fantaisie K 475 et la Sonate K 457 (Claudio Arrau : piano), la Symphonie no 33 (Josef Krips : direction) et l’air « La ci darem la mano » de l’opéra Don Giovanni (Isabel Bayrakdarian : soprano et Russel Braun : baryton). En complément, de Frédéric Chopin, les Variations sur le thème « La ci darem la mano », pour piano et orchestre (Claudio Arrau : soliste)

Émissions diffusées en décembre (les dimanches, de 10h à 12h) :
(Sur MUSE: en direct et en rediffusion, les vendredis soirs à 20h)

3 décembre – Le diable est dans les notes!
Alain Lefèvre examine la virtuosité sous tous ses angles avec la Sonate « Le trille du diable » de Giuseppe Tartini servie par l’habileté infernale du violon de David Oistrakh. Fritz Reiner, à la tête de son orchestre de Chicago, fait sonner avec brio la Méphisto-valse no 1, de Franz Liszt, et une large portion de l’émission est consacrée à la virtuosité phénoménale et à la musicalité immense du pianiste Simon Barere. Au programme, Simon Barere interprète, en public ou en studio, : Fantaisie chromatique et fugue de Bach, Valse de Faust, Danse des gnomes et Rêve d’amour no 3, de Franz Liszt, et Islamey, de Mili Balakirev. En complément, le Quatuor op 73 no 2 de François Devienne avec Mathieu Lussier (basson), Olivier Thouin (violon), Jean-Luc Plourde (alto) et Benoît Loiselle (violoncelle).

10 décembre – Portrait de Piotr Ilitch Tchaïkovski
Alain Lefèvre aime l’émotion puissante et romantique qui se dégage de la musique de Tchaïkovski. Le pianiste Sviatoslav Richter interpréte une suite de pièces variées et intimes pour le piano et le chef Pierre Monteux, à Londres, dirige dans son intégralité, le ballet « La Belle au bois dormant ». En complément, de Jean-Sébastien Bach, Gustav Leonhardt dirige la Cantate BWV 10 et Bernard Lagacé joue quelques-uns des Chorals Schübler.

17 décembre – À la venue de Noël
À l’approche des Fêtes, Alain Lefèvre présente quelques-unes de ses pièces de Noël préférées; des noëls de France, d’Allemagne, d’Autriche, de Bohème, et d’Angleterre, avec des interprètes d’ici et d’ailleurs. Deux sérénades romantiques côtoient les pièces d’orgue de Jean-François Dandrieu et de Jean-Sébastien Bach. Au programme : la Sérénade pour cordes op 6, de Josef Suk (Vaclav Talich : direction), les Variations canoniques sur un chant de Noël, de Jean-Sébastien Bach (Bernard Lagacé : orgue), la Symphonie des jouets, du moine Edmund Angerer (Kurt Redel : direction), Quatre motets pour le temps de Noël, de Francis Poulenc (Robert Shaw : direction), Noël poitevin et Chantons de voix hautaines, de Jean-François Dandrieu (Yves G. Préfontaine : orgue), Siegfried-Idyll de Richard Wagner (André Cluytens : direction), et quelques cantiques originaux et traditionnels pour chœur, dirigés par le compositeur John Rutter.

Septembre et octobre 2017 aux Carnets d'Alain Lefèvre

ICI votre chanson

Remplissez ce formulaire pour voter et avoir la chance de gagner un prix de participation!
Prénom
Nom
Âge
Adresse de courriel
Ville
Province
Je désire que mes informations soient conservées pour mes participations ultérieures.

Vous devez remplir tous les champs

Désolé, votre vote n'a pas été enregistré. SVP, essayez de nouveau.