Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Notes de voyage: destination le Japon

Par
Stéphan Bureau

Chaque semaine, je vous invite à découvrir mes notes de voyage. Vous trouverez ici toutes les références mentionnées dans mon émission.

Écoute en rattrapage: vous pouvez écouter l'émission sur le Japon en cliquant ici.

Le pays du Soleil levant bat souvent au rythme des grandes villes. Tokyo, particulièrement, est comme un monstre tentaculaire, dont les cercles concentriques n’en finissent plus de s’étendre. Le ballet de la circulation est toujours un spectacle fascinant. Ce chaos s’avère être une mécanique digne de l’horlogerie suisse.

Le Japon est aussi une occasion de faire un voyage dans le temps, grâce à des villages tout droit sortis de l’époque féodale. Mon itinéraire tente de réconcilier ces deux facettes de la réalité apparemment contradictoires.

Une partie importante de mon voyage se déroule pendant la saison où les cerisiers (sakuras) fleurissent, un moment sacré au Japon. Le parc Ueno offre le plus gros party de cerisiers en fleurs. Des dizaines de milliers de personnes y organisent des pique-niques.

Non loin du parc se trouve le très beau Musée royal de Ueno, qui abrite une belle collection d’art japonais.

Pour ceux qui seraient à Kyoto pendant la saison des cerisiers, allez faire une marche sur la promenade du philosophe.

À Tokyo, le magasinage est une passion au même titre que la gastronomie. Je suis convaincu qu’il n’y a pas d’équivalent, même dans les plus grandes capitales occidentales. Ginza est le quartier par excellence du magasinage. L’avenue Omotesando est la version nippone des Champs-Élysées.

Où manger?

Les hauts édifices qui abritent les grands magasins sont aussi les temples de la gastronomie. Certains des meilleurs restaurants de la ville sont difficiles à trouver, car ils n’ont pas pignon sur rue. Ces derniers sont aussi très spécialisés.

Une des façons de goûter à la grande cuisine japonaise est de planifier quelques nuits dans un ryokan, soit un hôtel traditionnel japonais.


Pour découvrir la version rurale du Japon, je propose une randonnée sur l’ancienne route postale de Nakasendo, qui traverse la vallée de Kiso. Des tronçons de cette ancienne voie qui reliait de petits villages sont aujourd’hui accessibles aux marcheurs.

Il est possible de s’y débrouiller seul ou de passer par une agence spécialisée – Oku Japan –, mais c’est assez cher.

J’ai traversé trois villages magnifiques : Magome, Tsumago et Narai.

Ici Tsumago:

Mon voyage au Japon est peut-être l’un de mes plus exotiques, dans un monde de plus en plus homogène. Le simple fait que les Japonais ne parlent pas beaucoup anglais accentue ce sentiment.

Je vous invite à visiter ma page pour découvrir mes autres destinations.