Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

10 hymnes à la beauté du monde

Michel Fugain et Gustav Mahler dans un même palmarès? Seul un sujet aussi universel que la planète peut mener à un tel résultat. Le monde dans lequel on vit, sa beauté et, surtout, sa préservation sont au cœur de nos préoccupations, peu importe notre allégeance musicale. À l'occasion du Jour de la Terre, notre équipe a réuni dix pièces, de différents univers musicaux, mais traitant d’un sujet commun : la beauté du monde.

Diane Dufresne - Hymne à la beauté du monde

Préserver la beauté peut-il être une motivation à l’échelle planétaire? Plusieurs artistes le croient et persistent en ce sens depuis des siècles. Avec cette magnifique mise en garde de Christian Saint-Roch et Luc Plamondon, Diane Dufresne nous alertait déjà, en 1973, sur les enjeux écologiques. Cette créatrice de beauté n’a jamais cessé de s’en soucier depuis, mais cet hymne demeure une des plus belles chansons de son répertoire. De plus, cette déclaration d’amour à la terre et à la vie se termine en nous invitant à regarder vers l’avenir, à faire un jardin pour les humains qui suivront. N’est-ce pas ce que nous pourrions laisser de plus beau après notre passage sur cette planète?

- Ariane Cipriani

Gustav Mahler - Das Lied Von Der Erde (1907)

Le Chant de la terre de Gustav Mahler est non seulement une grandiose symphonie pour voix et orchestre, mais aussi un opéra des sens, des couleurs et des atmosphères. Basé sur des poèmes chinois, le Chant déploie un foisonnement de textures sonores comme une fureur de vivre de toutes les formes vivantes de la nature. Au-delà, s’y ajoute une vision philosophique de l’humanité, sa condition à la fois mystérieuse et malheureuse, son besoin de consolation et de rédemption. Le Chant de la terre est infiniment plus qu’une « toune » pour la terre. C’est une plongée magistrale dans son essence et sa signification pour nous autres, humains. Fondamental.

- Frédéric Cardin

Mickey 3D - Respire

S’il y a une chanson qui devrait jouer dans toutes les radios en ce jour, c’est bien Respire de Mickey3d. S’adressant à un enfant, il emploie des mots très simples, mais furieusement efficaces, qui dépeignent le futur post-apocalyptique d’un monde saboté par l’humain : « D'ici quelques années on aura bouffé la feuille / Et tes petits-enfant ils n'auront plus qu'un œil / En plein milieu du front, ils te demanderont / Pourquoi toi tu en deux? Toi tu passeras pour un con. » Des images qui donnent froid dans le dos, certes, mais le refrain et sa mélodie rassurante nous ramènent tout doucement dans le moment présent, nous faisant ainsi apprécier la beauté du verbe « respirer ».

- Claudia Beaumont

Louis Armstrong - What a Wonderful World

Parfois, ce qui nous paraît être le plus simple est aussi ce qui est le plus efficace et vrai. Le vert des arbres, les couleurs de l’arc-en-ciel ou les gens qui partagent des moments agréables sont des trésors du quotidien que nous avons parfois tendance à tenir pour acquis ou même à oublier. En chantant simplement la beauté du monde tel qu’il le voit, Louis Armstrong rend un véritable hommage à sa plus simple beauté. Icône sonore du 20e siècle, cette chanson résiste à l’épreuve du temps et devrait rester encore longtemps dans nos oreilles.

- Daniel Vincent

Fred Pellerin - C’est combien?

Fred Pellerin souligne ici les dérives du capitalisme et de la surconsommation avec intelligence et émotion. Le tout pourrait n’être que triste et sombre. Mais avec sa manière distinctive de chanter, Fred arrive à semer de l’espoir. Il parvient à nous faire réfléchir sur les conséquences de nos gestes collectifs et individuels et sur notre rôle dans l’écriture de l’histoire humaine. À la fin, nous sommes bouleversés, mais Pellerin nous laisse une question essentielle pour que nous réfléchissions à l’importance d’élever nos voix devant les absurdités du moment : « Notre silence, c’est combien? »

- François Marchesseault

Michel Fugain - Bravo Monsieur le monde

Au début des années 70, Michel Fugain frappe un grand coup avec son Big Bazar. Utopistes à l’extrême, les membres sont les dignes représentants de leur époque. Malgré tout, plus de 40 ans plus tard, ils demeurent tout aussi pertinents. « Bravo pour la colombe, si vous lui laissez la vie, nous vous dirons simplement merci… » Voilà des paroles qui résonnent d’actualité encore aujourd’hui. Chanter la beauté du monde comme si ce dernier allait nous répondre n’est-il pas après tout le meilleur moyen de se faire entendre?

- Daniel Vincent

Manu Chao - Seeds of Freedom

Dans ce brûlot musical lancé le 12 avril dernier, Manu Chao dénonce la pollution et l’accélération de la perte de biodiversité qu’entraîne l’agriculture industrielle. Il rend du même coup hommage aux initiatives citoyennes de développement durable. Bien que la prise de position du chanteur français d’origine espagnole soit ferme, on retrouve dans cette chanson la douceur et les rythmes qui ont fait sa marque depuis la sortie de Clandestino, en 1998. En appeler à un monde meilleur n’est pas une raison pour ne pas danser.

- Ariane Gratton-Jacob

Francis Cabrel - Répondez-moi

C'est une dénonciation claire, mais paisible. Répondez-moi, c'est l'ode à la nature de Francis Cabrel, un hommage à la verdure, au grand air et aux espaces ouverts. La chanson date de 1981, mais il était déjà question à l'époque de mots de passe comme osbtacles aux relations humaines. Elle était donc un peu en avance sur son temps mais elle reste d'actualité, puisqu'une crainte est encore légitime : celle que l'appel à sauver la planète ne soit pas entendu. Voici une superbe interprétation de la chanson par Laurence Jalbert et Lara Fabian.

- Nathan LeLièvre

Georges Moustaki - Il y avait un jardin

Il y a plusieurs raisons d’aimer cette chanson. Elle est d’abord dotée d’une mélodie redoutablement accrocheuse. Il y a aussi cette orchestration à la fois classique (cordes, solo de violoncelle, etc.) et pop (pulsation de basse funky, voix féminine savoureusement franco-kitsch). Et puis il y a son texte, sorte de témoignage mélancolique d’un homme du futur que l’on aurait privé d’une terre accueillante, et qui souhaite rappeler sa mémoire à ses enfants : « C'est une chanson pour les enfants… qui ne sauront peut-être jamais que la terre était un jardin… » Indispensable.

- Frédéric Cardin

Sean Lennon, Yoko Ono et le collectif Artist Against Fracking - Don’t Frack My Mother

Il y a déjà un peu plus de 4 ans que cette chanson se promène sur le web. À l'origine, le collectif Artists Against Fracking souhaitait protester contre un projet de loi du gouverneur de l'État de New York, Andrew Cuomo, permettant l'extraction de gaz de schiste par la fracturation hydraulique sur son territoire. Près de 200 artistes de tous horizons tels Mark Ruffalo, Robert de Niro, Lady Gaga ou Paul McCartney se sont joints au mouvement. Depuis 2014, l'extraction par fracturation hydraulique est interdite dans l'État de New York. La chanson de Sean Lennon se veut un clin d'œil à l'époque des grandes chansons engagées des années soixante.

- Daniel Vincent

Paix

Voici notre sélection de musiques qui font rêver de la paix dans le monde, ou à tout le moins qui donnent une bonne dose d'espoir en l'humanité. Votre havre de paix, doux et joyeux, pour survivre à l'actualité déprimante.

John Lennon, Fred Pellerin, Louis Armstrong, Raymond Lévesque, Leonard Cohen, Diane Dufresne, Bob Dylan, Richard Desjardins, etc.

Cette webradio est une liste de lecture aléatoire gratuite créée avec soin par nos programmateurs musicaux.

Âme

Des chansons douces et apaisantes provenant des quatre coins de la planète. Laissez-vous emporter par ces musiques patientes et intimistes, qui favorisent le calme et le recueillement. Le parfait accompagnement pour vos moments d'introspection.

Ali Farka Touré, Baaba Maal, Idir, Paquito Simon, Geoffrey Oryema, Paco Ibanez, Atahualpa Yupangui, etc.

Cette webradio est une liste de lecture aléatoire gratuite créée avec soin par nos programmateurs musicaux.