Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Des départs, des retours, des (re)découvertes

Par
Stanley Péan

Ma complice Marie-Claude Senécal et moi vous avions préparé une émission rendant hommage au compositeur Vernon Duke, au trompettiste de swing Harry « Sweets » Edison, au chanteur et pianiste Ivory Joe Hunter et au plus lunaire des pianistes compositeurs de jazz, Thelonious Monk. Évidemment, l'annonce du décès de Guy Nadon, le « roi du drum », que nous avons appris hier m’a obligé à réaménager la programmation pour faire une place à ce géant du jazz québécois qui a tiré sa révérence dans la nuit de samedi à dimanche.

Mardi, j’adresserai un clin d’œil au chanteur Daryl Hall et au chorégraphe Jerome Robbins (West Side Story), avant de célébrer les inestimables héritages du trompettiste Lester Bowie et des batteurs Billy Higgins et Art Blakey, trois incontournables du jazz moderne s'il en est. Mercredi, après des hommages au compositeur britannique Ralph Vaughan Williams et au tromboniste et maestro américain Ray Conniff, je m’amuserai à saluer la naissance du comédien australien Hugh Jackman (le Wolverine de la série cinématographique The X-Men) en écoutant des chansons et des musiques associées à divers films dans lesquels il a joué.

À notre survol de l’actualité jeudi, j’aurai le plaisir d’accueillir en entrevue mon collègue Claude Saucier animateur de C’est si bon, pour qu’il nous présente sa compilation inspirée de sa populaire émission diffusée les samedis en fin de journée à l’antenne d’ICI Musique. Mon amie Aurélia O’Leary sera également de la partie pour commenter Nearness (Nonesuch), le récent album du pianiste Brad Mehldau en duo avec le saxophoniste Joshua Redman. Quant à moi, j’ai bien hâte de vous faire entendre The Good Life (Sony), le nouvel opus du trompettiste et chanteur allemand Till Brönner.

Enfin, à notre vendredi moelleux, je vous proposerai un mini-hommage jazz à Roger Moore et des chansons et musiques signées par Leonard Bernstein et par Thomas Dolby.