Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Vidéo : Yann Perreau chante Faut pas se fier aux apparences

Par
Claudia Beaumont

Vidéo : Yann Perreau chante Faut pas se fier aux apparences

Faut pas se fier aux apparences

Pour voir cette vidéo sur appareil mobile.

L’auditeur attentif remarquera quelques similitudes avec l’univers de Stromae, et il a bien raison. Dance-pop froide, textes lucides qui forcent l’écoute et bam! un refrain exaltant qui frappe l’imaginaire. Tout est là.

La pop de Perreau semble suivre le courant de la pop française actuelle, qui joue dans des ambiances anxiogènes. « L’évasion passe alors par l’ambiance euphorique des nuits sans fin, par cette façon de danser avec frénésie pour noyer son spleen […] », a constaté Slate.fr, dans un article qui interroge l’état d’esprit de la nouvelle chanson française. Voilà justement le type d’expérience à laquelle Perreau nous convie, quand il chante « sous le Botox, y’a la souffrance » sur des rythmes festifs. Une chanson qui s’attaque à l’essentiel, servie dans un enrobage sucré. Peut-être le message passe-t-il mieux ainsi?

Pour vous plonger dans l’univers de la nouvelle chanson française, écoutez notre webradio.