Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.
Place à l'opéra commence l'été avec une exclusivité signée Yannick Nézet Séguin!
Par
Sylvia L'Écuyer

Date de publication

23 juin 2016

Genre

 On a beaucoup parlé récemment de la nomination de Yannick à la direction musicale du Metropolitan Opera, une nomination qui reconnaît la profonde intelligence du répertoire lyrique, son amour pour la voix et l’expérience qu’il a acquise sur les grandes scènes lyriques européennes, comme les festivals de Salzbourg, d’Édimbourg et de Lucerne, et les maisons comme La Scala, Covent Garden, Vienne et Baden-Baden.

En 2012, Deustche Grammophon retenait les services de Yannick pour diriger et enregistrer une série de sept opéras de Mozart à Baden-Baden. Après Don Giovanni (2012), Cosi fan tutte (2013) et Die Entführung aus dem Serail (2015), tous encensés par la critique, Le Nozze di Figaro était très attendu. En juillet prochain, Baden-Baden mettra à l’affiche La Clemenza di Tito. Idomeneo et Die Zauberflöte vont plus tard compléter la série.

Ce qu’il y a de remarquable dans ces enregistrements, en plus de la fraîcheur, de la précision et de la finesse de l’interprétation, c’est une impression de naturel et de convivialité. Les mêmes artistes se retrouvent d’un opéra à l’autre, surtout le ténor mexicain Rolando Villazon, un grand ami de Yannick, qui l’avait invité en juin dernier au concert prestige qui clôturait la saison de l’Orchestre métropolitain. Villazon est aussi le codirecteur artistique de ce « Projet Mozart », et dans ces Noces, il s’est réservé le rôle de Basilio, le professeur de musique, un rôle comique dans lequel, bien entendu, il se délecte. Luca Pisaroni, Christiane Karg, Sonya Yoncheva, Thomas Hampson, Angela Brower, Anne Sofie von Otter et Maurizio Muraro complètent cette éblouissante distribution.

Je vous ai annoncé une saison d’été sous la bannière du cinéma. Alors pourquoi Mozart? Parce qu’il est, sans aucun doute, le compositeur le plus souvent présenté au grand écran (Amadeus, 1985), parce que ses opéras filmés ont marqué les annales cinématographiques (La Flûte enchantée, Ingmar Bergmann, 1975), (Don Giovanni , Joseph Losey, 1979) et enfin parce que sa musique est pratiquement incontournable dans les trames sonores, des frères Marx à Luc Besson.

Profitez de l’été pour revoir Amadeus, Jean de Florette, La symphonie fantastique, La Tentation de Vénus, Quartet, Fitzcaraldo, Philadelphia, Une nuit à l’opéra et Parle avec elle. Prêtez l’oreille à la musique et découvrez l’opéra sous un nouveau jour.

ICI votre chanson

Remplissez ce formulaire pour voter et avoir la chance de gagner un prix de participation!
Prénom
Nom
Âge
Adresse de courriel
Ville
Province
Je désire que mes informations soient conservées pour mes participations ultérieures.

Vous devez remplir tous les champs

Désolé, votre vote n'a pas été enregistré. SVP, essayez de nouveau.