Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Edgar Moreau : découvrez la rock-star française du violoncelle

Par
Frédéric Cardin

Il y a sur Giovincello cinq concertos pour violoncelle allant du plus connu à la découverte. Ça commence par le 1er de Haydn, un succès du répertoire qui ne se dément pas et que Moreau interprète comme si c’était de la musique électrique. Il est en cela fantastiquement bien appuyé par l’ensemble Il Pomo d’Oro, dirigé par Riccardo Minasi. Excitant, c’est le moins qu’on puisse dire!

Il poursuit avec un Vivaldi qui ébouriffe un brin, mais pas exagérément, puis y va d’un Boccherini empreint d’une très belle jovialité. Les deux derniers concertos sont ceux de compositeurs tout à fait méconnus, Giovanni Benedetto Platti (dont la musique fait penser à celle de Vivaldi) et Carlo Graziani (qui ressemble plus à Mozart). Le concerto de ce dernier n’a jamais été enregistré. Il s’agit donc d’un document inédit.

Moreau est une sorte de rock-star en pleine ascension dans le monde du violoncelle d’aujourd’hui. Il a de l’adrénaline à revendre, croyez-moi, mais il est surtout la preuve que la musique classique, c’est aussi une affaire de jeune du 21e siècle! Il aime son instrument comme d’autres aiment leur ballon de soccer.

Je suis un hyperactif et un boulimique de la scène. Ça ne m’effraie pas. Si on m’enlevait le violoncelle, ce serait comme si on m’enlevait mes jambes, mes bras, ma vue.

-         Edgar Moreau

Vous aimerez aussi :

Vous souhaitez être informé de tout ce qui se passe d'important en musique classique?

 

Frédéric Cardin