Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Neeme Järvi dirige Offenbach : l’ADN français d’un Estonien

Par
Frédéric Cardin

Sur cet album paru sous étiquette Chandos, on retrouve neuf ouvertures et trois extraits instrumentaux de ces opéras bouffes concoctés par Offenbach pour divertir le public parisien du milieu du 19e siècle. Offenbach était alors LE compositeur dont tout le monde parlait à Paris. À raison : il avait la plume alerte, la mélodie aisée et l’orchestration spectaculaire.

La vie parisienne (Ouverture)

Jacques Offenbach (1819-1880)

Audio
Belle nuit, Ô nuit d'amour

Jacques Offenbach (1819-1880)

Audio

 

L’Orchestre de la Suisse romande, sous la direction de Järvi, pétille comme du champagne. C’est un réel plaisir de l’entendre.


Richard Wagner contre Jacques Offenbach

Richard Wagner a du compositeur : « Offenbach possède la chaleur qui manque à Auber; mais c'est la chaleur du fumier; tous les cochons d'Europe ont pu s'y vautrer. »

Si l’on considère que la méchanceté outrancière de Wagner n’avait d’égale que sa capacité à être de mauvaise foi, on peut pratiquement considérer cette attaque comme un compliment! Il y a effectivement beaucoup de chaleur dans la musique d’Offenbach, une grande chaleur humaine sous des atours frivoles.


Opéra bouffe et opéra comique : quelle différence?

Quelle est la différence entre les désignations « bouffe » et « comique » à l’opéra? C’est simple : un opéra comique peut traiter de sujets sérieux, mais en témoignant d’une sensibilité musicale près de la chanson populaire (Carmen, de Bizet, en est techniquement un exemple). L’opéra bouffe ne traite que de sujets légers, ou « bouffons ». Du vrai comique, quoi!

 

Vous souhaitez être informé de tout ce qui se passe d'important en musique classique?

 

 

Frédéric Cardin