Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Écoutez les Soirées classiques du 16 novembre : Requiem pour Paris

Par
Mario F. Paquet
Soirées classiques du 16 novembre 2015 : Requiem pour Paris

Animation Mario Paquet

Audio

Lorsque les mots sont impuissants à traduire ce que nous ressentons, nous pouvons nous tourner vers la musique et la laisser nous parler. Nous pouvons y puiser des instants de consolation. Dans son Requiem opus 48, Gabriel Fauré avait supprimé certains passages de la liturgie traditionnelle car il visait une portée universelle en livrant sa conception de la mort. « Mon Requiem, écrivait-il, est dominé par un sentiment bien humain, la confiance dans le repos éternel. » Il écarte toute conception d'un Dieu vengeur. Son Requiem est une berceuse, une caresse bienveillante, un baume. Tout, dans cette musique parle directement à notre sensibilité humaine. 

La version du Requiem est celle du choeur de chambre Accentus avec les musiciens de l'Orchestre national de France sous la direction de Laurence Equilbey. (Naïve) 

Les Variations Goldberg BWV 998 de Johann Sebastian Bach constituent un sommet de la musique occidentale. Tout l'art du clavier de Bach y est exprimé. Et en même temps, tout au long de cette savante architecture, Bach parle au coeur et à l'âme. Selon Gilles Cantagrel, Bach, au soir de sa vie, nous livre dans ces variations « un idéal intellectuel tout autant que spirituel d'unité dans la diversité, d'identité du UN et du Multiple ». 

Nous entendrons intégralement les Variations Goldberg dans la version du pianiste David Jalbert (Atma Classique) 

Vous pouvez réécouter l'émission à la date du 16 novembre sur ma page d'animateur dans le menu des « Émissions en rattrapage ».