Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

La découverte de l’été : les quatuors révélés de Benjamin Godard

Par
Frédéric Cardin

Schumann et Fauré

Oui, j’ai tout de suite pensé à Schumann en écoutant le premier des trois quatuors présents sur cet album. Il y a ces élans lyriques tempérés par une vision mélancolique qu’on ne peut s’empêcher de remarquer. Mais il y a aussi une très belle délicatesse des traits mélodiques et de leur contrepoint. Et là, c’est un peu à Fauré que je pense. En tout cas, la France est bien là, appuyée sur un savoir-faire germanique d’une grande solidité.

Exclusivité et séduction

L’album est une idée (brillante!) de la maison Timpani, une étiquette qui propose constamment la découverte de perles oubliées du répertoire romantique et moderne. Qui plus est, les trois œuvres en présence sont ici enregistrées pour la première fois! Vous ne les trouverez donc nulle part ailleurs.

Au bout du compte, vous ferez une rencontre franchement stimulante en écoutant cet album parfaitement enregistré. On est séduit dès les premières notes, et on se laisse emporter, comme ça, au gré d’idées musicales qui n’ont que peu à envier à celles de confrères compositeurs bien mieux connus de la même époque. Ça ne fait pas de tort non plus de savoir que le Quatuor Élysée y est superbe.

 

Frédéric Cardin