Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Classiques revisités : Jill Barber interprète When My Baby Smiles at Me

Par
Tony Tremblay
When my baby smiles at me par Jill Barber

C’est le très grand succès de la chanson When My Baby Smiles at Me qui fit du clarinettiste et chef d’orchestre Ted Lewis, du Ted Lewis Orchestra, une star internationale et qui inspira un film, qui fut ensuite en nomination aux Oscars, mettant en vedette Betty Grable. Cette chanson de l’époque du ragtime était alors célébrée et chantée par le Tout-Broadway. Reprise et célébrée également de Carnegie Hall jusqu’aux boîtes de nuit comme le Copacabana et bien au-delà, When My Baby Smiles at Me fut, de plus, enregistrée d’innombrables fois, sur presque un siècle, par nombre d’artistes importants.

When My Baby Smiles at Me fut créée par le populaire pianiste montréalais Billy Munro. Cette chanson fut jouée en premier par le Kentucky Serenaders Orchestra, dont Munro faisait partie, au restaurant Rector’s de New York. C’est là où l’éditeur de musique Harry Von Tilzer l’entendit un soir de septembre 1919. Reconnaissant tout de suite le potentiel commercial de cet air accrocheur, et après avoir appris que la chanson était alors libre de droits, Von Tilzer fit sur-le-champ une offre à Munro. Finalement, l’éditeur vendit des droits sur la chanson à Ted Lewis du Ted Lewis Orchestra (dont Billy Munro fut membre en 1919-1920), et crédita ainsi Lewis et Andrew B. Sterling comme auteurs de la chanson (quoique, plus tard, leurs contributions furent contestées). Malgré le fait que les partitions de la chanson créditent Billy Munro, Andrew B. Sterling et Ted Lewis (également Harry Von Tilzer par la suite), c’est Munro seul qui en est le compositeur, et il enregistra d’ailleurs ses droits sur la chanson en janvier 1920.

Des centaines d’interprétations de When My Baby Smiles at Me furent enregistrées, allant du grand orchestre jusqu’au country, par des stars telles que Glenn Miller, Lawrence Welk, Bing Crosby, George Wettling, April Stevens, Jo Ann Castle, Roger Williams, The Harmonicats, The Crew Cuts, Max Bygraves, Spike Jones, Merle Travis, ainsi que Louis Prima et Kelly Smith. Benny Goodman joua également la chanson à Carnegie Hall en 1938, et Bobby Vinton l’enregistra en spectacle à la boîte de nuit The Copacabana en 1966. Le compositeur Billy Munro inclut sa chanson sur le disque Billy Munro’s Hits en 1941 et l’enregistra avec son trio en 1951 sur la face B de My Blue Heaven.

À voir également : Jill Barber chante Vivre en amour