Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Le naturel et l'élégance : James Ehnes interprète Franck et Strauss

Par
Frédéric Trudel

La scène se répète presque à chaque nouvel album du violoniste : la lecture de l’enregistrement débute tout juste, les premières notes de violon sont à peine émises que l’on se dit déjà : un autre beau disque de James Ehnes! Il semble que dès les premiers instants, tout soit dit, tout soit clair : cette sonorité princière, cette aisance, ce naturel, cette désarmante humilité… Ces qualités, nous les retrouvons une fois de plus, bien intactes, dans ce dernier opus discographique consacré aux Sonates pour violon et piano de César Franck et de Richard Strauss, deux chefs-d’œuvre romantiques de la fin du 19e siècle.

James Ehnes et le pianiste américain Andrew Armstrong cheminent admirablement dans ces œuvres denses et évitent habilement les écueils de surenchère émotive qu’elles recèlent. Ces interprètes savent doser, écouter, s’effacer, éclairer. Cela nous vaut un disque émouvant, lumineux et printanier. Coup de cœur également pour les charmantes transcriptions de lieder de Strauss, en complément de programme!

Si vous souhaitez l’entendre en concert, sachez que James Ehnes sera de la programmation de la Virée classique de l’OSM, les 7 et 8 août prochain. Il y interprétera notamment le Concerto pour violon, op. 14 de Samuel Barber sous la direction de Kent Nagano.