Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Une discothèque à ciel ouvert

Par
Michel Keable

Dans cette « grande fantaisie zoologique » de 14 mouvements, courts mais bien typés, Camille Saint-Saens s’est amusé à dessiner divers portraits d’animaux : poule et coqs, tortue, éléphant ou kangourou, sans oublier le célèbre cygne, qui figure maintenant au répertoire de tous les violoncellistes.

À l’exception justement du mouvement consacré à ce cygne, le compositeur n’a jamais voulu publier sa partition, et s’est contenté de la faire jouer en privé seulement.  Peut-être y trouvait-on trop de plaisanteries, ce qui aurait pu menacer sa réputation de musicien « sérieux ». Il faut dire aussi que, derrière cette sympathique ménagerie, se cachent bien des moqueries, pastiches et caricatures du milieu musical et mondain. Quoi qu’il en soit, le Carnaval des animaux est aujourd’hui libre de droits, et tous, petits et grands, peuvent maintenant se l’approprier !

Nous avons choisi la version publiée sur Mirare en 2010, avec la participation notamment du violoncelliste Henri Demarquette et de la pianiste Brigitte Engerer. Cette interprétation est tonique, cristalline et pleine d’humour. On sent le plaisir de jouer et l’amitié entre tous les interprètes…

 Voyez la finale de cette œuvre, extraite du film Fantasia 2000, long-métrage d’animation produit par les studios Disney: