Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

En souvenir de Noëlla Therrien : une émission inoubliable en direct de son salon

Par
Claudia Beaumont
Vous avez dit country? avec Noëlla Therrien

émission

Audio

Le 28 mars dernier, nous apprenions avec tristesse le décès de Noëlla Therrien, la mère de Renée Martel. Elle avait 88 ans.

La grande artiste country ne chantait plus depuis bien longtemps. Sauf... une fois en 2012, lorsque Gildor Roy et son équipe radio sont débarqués chez elle, avec micros et guitares. Écoutez cet enregistrement rare avec une femme resplendissante de bonheur (ça s'entend!), pour qui la musique country était vraiment toute sa vie.


À propos de l’émission*

À l’été 2012, sous les bons conseils de son recherchiste Sunny Duval, Gildor Roy propose au reste de l’équipe d’enregistrer un épisode de Vous avez dit country? au domicile de Noëlla Therrien, à Drummondville. Selon Duval, grand fan de Mme Therrien, ce voyage était essentiel à l’émission. Il fallait aller recueillir les souvenirs de cette pionnière, tandis qu’il était encore temps.

Évidemment, ç’a été un après-midi inoubliable. « Ça faisait des années que je n’avais rien murmuré! dit-elle à la fin, en parlant de sa performance à l’émission. Vous m’avez fait rajeunir. »

Vidéo : Noëlla Therrien, Sunny Duval, Mara Tremblay et Gildor Roy interprètent Hello Central


À propos de Noëlla Therrien

La carrière de Noëlla Therrien a commencé dans les années 1940, avec l’orchestre western de Paul Lemire. À l’époque, elle était l’une des rares femmes à percer dans ce milieu d’hommes. En 1945, elle a fait la connaissance d’un certain Marcel Martel, guitariste de l’orchestre, qui est devenu son mari. Avec lui, elle a entrepris d’innombrables tournées, sans parler des enregistrements d’album. La toute première chanson qu’ils ont enregistrée ensemble est Hello Central (celle de la vidéo). Leur histoire a duré 37 ans.

Noëlla Therrien a découvert très tôt le talent de Renée Martel, et l’a toujours encouragée à poursuivre sa carrière artistique. Mme Therrien laisse également dans le deuil son fils Mario, ainsi que ses deux petits-enfants, sa parenté et ses amis.

Salut, cowgirl!

* Un grand MERCI à la réalisatrice Marie-Claude Sénécal, qui a pris grand soin de cet enregistrement précieux.