Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Un printemps jazz

Par
Stanley Péan

Réalisatrice aguerrie, Marie-Claude Sénécal s’est jointe à l’équipe de Quand le jazz est là depuis quelques jours et sa venue permet à l’émission de graduellement faire peau neuve. Ensemble, nous avons entrepris de vous concocter des émissions comme celle de ce soir, au cours de laquelle se succèdent des souvenirs de Bing Crosby, un coup de chapeau au regretté bédéiste et mélomane Cabu et une visite dans l’univers musical du compositeur Michael Christian Maier, alias Meeco, dont je vous avais fait découvrir le quatrième album, Souvenirs of Love, il y a quelques semaines.

Avec le froid sibérien qui perdure, j’avais préféré retarder ma célébration du printemps, supposément arrivé vendredi dernier. Mais bon, puisque l’hiver ne semble pas encore décidé à prendre congé, essayons de le chasser demain avec des chansons et des musiques qui évoquent le retour tant souhaité des beaux jours, interprétées par Blossom Dearie, Stacey Kent, Miles Davis, Bill Evans et tant d’autres.

Après quelques clins d’œil au pianiste et compositeur canadien Gail McDermot (Hair, Two Gentlemen of Verona) et au saxophoniste Wayne Shorter, je me propose d’esquisser pour vous quelques visages de la mélancolie, avec entre autres des standards comme « A Portrait of Jennie » dans la version du roi des crooners Nat King Cole ou « Retrato em Branco e Prieto » dans celle du trompettiste italien Enrico Rava.

Étant donné que ce jeudi sera le dernier du mois de mars, Claude Thibault du site SortiesJazzNights.com prendra part à notre édition magazine hebdomadaire, histoire de nous présenter ses bons plans des prochaines semaines. Pour ma part, je me réjouis à l’idée de vous faire découvrir quelques nouveautés, dont le premier album du Trio Richard Lipsky Herskowitz, réunissant le flûtiste François Richard, le violoniste Helmut Lipsky et le pianiste Matt Herskowitz.

Et on terminera la semaine avec un vendredi moelleux au cours duquel je m’efforcerai de souligner en musique la Journée internationale du théâtre, avec des chansons et des musiques de jazz qui évoquent le lien entre art dramatique et note bleue.