Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Une discothèque à ciel ouvert

Par
Michel Keable

Quelques mots peuvent suffire à aiguiser l’oreille à ce Poème de Chausson : mélancolie, douleur, atmosphère étrange, magique, envoûtante… Il s’agit en tout cas d’une œuvre profondément originale, une sorte de concerto pour violon en un seul mouvement, inspiré d’une nouvelle de Tourgueniev, ami du compositeur. Ce Poème est devenu l’une des œuvres majeures du répertoire pour violon.

Julia Fischer a mis beaucoup de temps et de soin à préparer ce disque. Il y a un lien évident entre les quatre œuvres, toutes composées à peu près à la même époque, mais provenant de lieux bien différents : l’Italie avec Respighi, l’Angleterre avec Vaughan Williams, la Bohême avec Josef Suk, et bien sûr la France avec Chausson.

Ce disque a aussi une valeur particulière pour une bien triste raison : le chef Yakov Kreizberg, avec qui Julia Fischer a développé tant d’affection et de complicité, est décédé quelques semaines après l’enregistrement, à l’âge de 51 ans. Kreizberg était reconnu pour son engagement envers les jeunes musiciens. C’est avec lui que Julia Fischer a réalisé ses premiers disques avec orchestre, et c’est avec elle que Kreizberg a réalisé son tout dernier.