Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Une discothèque à ciel ouvert

Par
Michel Keable

On dit que Franz Schubert aima passionnément jusqu’à sa mort sa jeune élève Karoline, fille d’un comte Esterhazy. Un amour impossible, ne serait-ce que par la différence de classe sociale entre un musicien d’origine modeste et une jeune fille issue de la plus haute noblesse viennoise.

Difficile de ne pas interpréter cette œuvre comme une transposition des sentiments exaltés de Schubert pour sa jeune élève, son étoile, comme il l’appelait. Quoi de plus fusionnel en effet que la communion de quatre mains sur un même clavier ?

Nous avons choisi la version d’un duo d’amoureux pour l’interpréter : Patrick et Takeo Crommelynck. Pendant 20 ans, ce duo de pianistes a couvert à peu près tout le répertoire du deux pianos et du quatre mains, impressionnant son auditoire autant que la critique, avec notamment une somme importante d’enregistrements. Mais cette Fantaisie de Schubert figure sur ce qui sera leur dernier disque, car il sont morts tragiquement quelques mois seulement après l’enregistrement.

Ce disque a remporté de nombreux prix, dont un prix Charles-Cros et un Diapason d’or.