Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

La Carabine, du rap qui tire dans le mille

Par
Alexandre Courteau

Nous avions été séduits par une première chanson à l’automne. Nous le sommes de nouveau avec ce premier EP intitulé À corps perdu.

Sortir du lot

Le trio, issu du quartier Hochelaga-Maisonneuve de Montréal, est composé des deux rappeurs, Dom Polski et Filion, épaulés par le producteur JJQuaid aux commandes de la musique. Le groupe propose des compositions aux échantillons bien tassés, essentiellement puisés dans le répertoire jazz. C’est assez classique comme hip-hop, mais les titres se démarquent par leur originalité et leur côté rafraîchissant. C’est précis, c’est concis, bref, les garçons n’ont pas donné dans la surabondance de couches sonores. Les rappeurs ont un très bon débit, non loin de celui des Beastie Boys. Pas étonnant qu’on retrouve Séba (rappeur entendu dans le groupe Gatineau et, plus récemment, dans Cargo culte) sur la dernière chanson. Disons qu’ils font partie de la même famille musicale.

Fais là?

La Carabine, Auteur : La Carabine

Audio
Ste-Catherine la nuit

La Carabine, Auteur : La Carabine

Audio
Disparus avec Séba

La Carabine, Auteur : La Carabine

Audio


Pow, pow, té mort

Le groupe a choisi la carabine comme symbole, car pour lui, elle représente, selon leurs mots, « le self-made-man aguerri, les trappeurs et les chasseurs qui ont survécu au climat aride des territoires nordiques ». Un thème vraiment très américain qui résume bien l’esprit d’indépendance du groupe qui fait tout lui-même. Avec ses textes, La Carabine veut attirer l’attention sur des réalités qu’on préfère souvent nier comme la laideur de la rue Sainte-Catherine, la nuit. La Carabine, un trio rapide sur la gâchette, avec du chien, qui sait viser juste.

Le disque est en téléchargement gratuit ici : http://lacarabine.bandcamp.com/