Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Jean Leloup vit à Paradis City

Par
Monique Giroux
Entrevue avec Jean Leloup

Entrevue

Audio

Comment pouvions-nous chanter et danser sur la vie de ce pauvre Willie qui avait décidé d’en finir avec la vie et de remettre au passant qui passe les clés de son vieux char en héritage?

Leloup se moquait-il de nous? Était-il cynique? Étions-nous encore une fois témoins de la chronique d’une mort annoncée? Jean Leloup n’est jamais là où on l’attend, mais il est toujours à la bonne place.

Jean Leloup n’a plus 30 ans. Ses fans du début des années 90 ont eux aussi 25 ans de plus. Il en a fait, des voyages, comme nous, il nous en a fait voir de toutes les couleurs, nous a fait entendre des notes folles, des mots fous.

De le voir et de l’entendre, en ce début d’année turbulent, nous a surpris, et à plus d’un titre. Le voir si généreux, doux et dur à la fois, calme et incisif. Jean et Leloup m’ont fait un bien immense, d’autant qu’il a répondu à mes inquiétudes avec la plus grande des candeurs et je ne résiste pas à la candeur, elle est si rare :

« Te moques-tu de nous, es-tu cynique quand tu nous invites à danser sur le sort de Willie?

- Mais non pas du tout. Je viens de faire une chanson, je suis content de l’offrir au monde. Et puis la vie de Willie se finit, c’est comme ça, c’est pas forcément triste ou trash, c’est comme ça. »

Je  lui ai aussi demandé : « Est-ce qu’on peut tout se dire? »

Il a hésité et m’a répondu : « Toi oui, moi non. » C’était ma première question. À suivre…

Écoutez en exclusivité le nouvel album de Jean Leloup, À Paradis City.