Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Se souvenir de Jacqueline du Pré

Par
Frédéric Trudel
Soirées classiques - spéciale Jacqueline du Pré

émission

Audio

Née à Oxford, le 26 janvier 1945, Jacqueline du Pré découvre le violoncelle à l’âge de 4 ans. Elle étudie à la Guildhall School of Music de Londres avec le célèbre pédagogue William Pleeth (qui sera également le professeur de Sophie Roland), puis à Paris avec Paul Tortelier, en Suisse avec Pablo Casals et à Moscou avec Mstislav Rostropovitch.

Elle fait ses débuts en 1961, au Wigmore Hall de Londres, et commence une étincelante carrière sur les grandes scènes européennes. C’est à l’âge de 20 ans, en 1965, qu’elle signe pour EMI un enregistrement resté légendaire du Concerto pour violoncelle d’Edward Elgar, avec le London Symphony Orchestra sous la gouverne de sir John Barbirolli. Ce disque lui apporte rapidement une renommée internationale. En 1967, Jacqueline du Pré se convertit au judaïsme et épouse le pianiste et chef d’orchestre Daniel Barenboim, avec qui elle enregistre la musique de chambre de Brahms et de Beethoven ainsi que le Concerto pour violoncelle de Dvorak.

En 1972, c’est le drame : une sclérose en plaques incurable la contraint à abandonner définitivement sa vie de concertiste. Une grande voix du violoncelle se tait à jamais. Elle joue pour la dernière fois en public en février 1973, lors d’un concert avec le violoniste Pinchas Zukerman et l’Orchestre philharmonique de New York, sous la direction de Leonard Bernstein. En dépit d’une santé de plus en plus précaire, elle se consacre dès lors à l’enseignement. Jacqueline du Pré meurt à Londres le 19 octobre 1987, à l’âge de 42 ans.

Au cours de l’émission, nous entendrons Jacqueline du Pré interpréter le Concerto pour violoncelle, opus 85, d’Elgar, le Trio  no 5 en ré majeur, opus 70n° 1, de Beethoven avec Pinchas Zukerman, au violon, et Daniel Barenboim, au piano, et la Sonate en mi mineur, opus 38, de Brahms, avec Daniel Barenboim au piano.

Voyez ici Jacqueline du Pré jouer le 1er mouvement du Concerto pour violoncelle d'Elgar, en concert en 1967 avec le London Philharmonic dirigé par Daniel Barenboim: