Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Une discothèque à ciel ouvert

Par
Michel Keable

C’est devant un public viennois, sans doute fort ému, qu’Alfred Brendel a joué ses dernières notes, après 60 ans de carrière. Des problèmes de santé reliés à l’arthrite l’ont obligé à quitter le métier exigeant de pianiste. Il a choisi pour son récital d’adieu les compositeurs qui l’ont accompagné durant tout son parcours: Haydn pour son esprit inventif, Mozart pour son chant, Schubert pour l’émotion pure. Et ce sera avec un poignant choral de Bach qu’il tirera le rideau.

 Mais « au royaume de la musique, il n’y a pas véritablement d’adieu ». C’est ainsi que s’est adressé le professeur Clemens Hellsberg à Alfred Brendel.  L’art demeure,  et son chemin est infini,  d’autant plus que notre pianiste a laissé toute la place au penseur, au conférencier et à l’écrivain.Et sa discographie abondante nous rappelle toujours l’immense musicien qu’il a été.

Regardez cet émouvant mouvement de sonate de Franz Schubert avec le pianiste Alfred Brendel: