Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Une discothèque à ciel ouvert

Par
Michel Keable

Mais comment s’y retrouver dans la multitude d’enregistrements de cette oeuvre célébrissime? Les chefs Jean Martinon, Charles Dutoit, Seiji Ozawa, Pierre Boulez, Philippe Jordan ont livré des Boléro qui se sont démarqués. Mais nous avons choisi une version que Maurice Ravel aurait sûrement adoptée : celle de l’ensemble Anima Eterna et de son chef Jos van Immerseel, car on y respecte, à la lettre, les intentions clairement exprimées du compositeur. Ravel souhaitait en effet que l’oeuvre dure précisément 17 minutes, qu’il ne fallait pas varier d’une fraction de seconde le mouvement indiqué sur la partition, estimant que le crescendo se ferait tout seul grâce à l’orchestration.

Il est amusant de constater que le Boléro est l’une des oeuvres les plus faciles à diriger puisqu’on bat la même mesure jusqu’à la fin. Il en va autrement pour les musiciens solistes de l’orchestre, qui doivent tour à tour s’exposer pour énoncer le thème à la perfection.

Le Boléro est d’abord et avant tout une musique de ballet. Regardez cette magnifique vidéo du Boléro chorégraphié par Maurice Béjart et dansé par le légendaire Jorge Donn :

Pour tout savoir sur notre discothèque à ciel ouvert, allez sur ma page d'animateur.