Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Boundary, Still life, un nouveau disque sans frontière

Par
Alexandre Courteau

Le satellite qui ne revient jamais

Boundary, c’est de la musique électronique presque ambiante. Ce deuxième disque, Still life, est dans la même veine que le premier album, intitulé simplement Boundary (2013). Nous sommes ici dans un mode plus exploratoire, dans la recherche de textures sonores et dans les ambiances enveloppantes. Aucun titre n’est brutal; les morceaux se développent lentement et ils prennent de plus en plus d’ampleur, jusqu’à ce qu’on soit totalement immergé par eux. On pénètre dans ce disque comme un satellite dans l’espace, lancé pour une mission sans retour. Still life est vraiment un voyage aux confins de la musique.

Électro-spirituel

Il y a quelque chose de fondamentalement spirituel dans Still life. Peut-être que je me trompe, mais j’ai eu l’impression que l’artiste était passé par une grande période de questionnement personnel avant de pondre cette œuvre. Toutes les musiques invitent au recueillement, et je dirais même presque à la méditation. La force du disque? Être chaleureux quand même. La musique électronique de ce genre peut être froide et distante. C’est ici tout le contraire. Je le recommande à ceux qui ont envie d’introspection et de chaleur humaine.

Boundary, Still life, Boundary – 9 septembre