Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Alfa Rococo, une histoire de cœur

Par
Ralph Boncy

Justine Laberge et David Bussières ont dit oui. Le couple qu’ils forment sur la scène et dans la vie s’est légalement marié en juillet. Et pour fêter ça, le nouvel album de leur duo Alfa Rococo arrive à point sur les tablettes et sur le web. Gonflé à bloc.

Retour sur l'histoire du groupe.

Trois ans après les premières chansons et une demi-finale aux Francouvertes, leur objectif commun était de Lever l’ancre en 2007. Le premier album si bien nommé les a propulsés « Révélation de l’année » au Gala de l’ADISQ en 2008, décrochant aussi au passage le Félix du meilleur disque pop. Puis, ils ont juré de Chasser le malheur en 2010, conjurant le mauvais sort avec 12 nouvelles chansons sur les tribulations sociopolitiques de leur époque, toujours truffées de sonorités électro, indie-rock et psychédéliques, même un tantinet rétro.

Cette fois, le ton est positif et nettement différent. Alfa Rococo célèbre le couple, sa chimie, cette alliance dynamique et l’urgence de vivre pleinement. Ce n’est pas par hasard que ce troisième album s’intitule Nos cœurs ensemble. La vie à deux reste au centre de leurs préoccupations dans les titres Deux, Volatil et Perdus dans l’espace. Mais le plus jouissif, c’est ce son « boosté » sur la piste de danse. Le groupe avait toujours eu cette tangente avec une signature propre (ni No Doubt, ni Lili Fatale), mais une injection soudaine d’adrénaline fait sonner Cœur qui explose, Pipeline et Nous quasiment comme du Daft Punk.

Déménagés chez Coyotte records, étiquette qui abrite aussi Karim Ouellet, Klô Pelgag, Ludo Pin et le rappeur Webster, Justine et David ont obtenu clairement un meilleur contrôle sur l’ensemble de leur carrière. Pareil pour leur collaboration en tant que partenaires, on dirait. N’est-ce pas ce que signifie leur premier extrait, la chanson Lumière?

Tous les mauvais quarts d’heure / En valent le détour
Que serait le bonheur / Sans les plus mauvais jours?
L’été sans les hivers / Nous semblerait moins court
Les choses éphémères / Sont celles qu’on savoure