Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Revivez le concert inaugural du grand orgue de la Maison symphonique

Par
Mario F. Paquet

Retrouvez le concert dans la page de l'animateur, section « Émissions en réécoute ».

Afin de marquer la rentrée montréalaise de l’OSM (Roméo et Juliette de Berlioz les 10 et 11 septembre) et à la demande générale, je vous propose de revivre le concert inaugural du grand orgue Pierre-Béique donné le 29 mai dernier à la Maison symphonique.

Ce remarquable instrument a nécessité plus de 40 000 heures de travail et a mobilisé près de 80 artisans pendant 4 ans. Avec ses 6489 tuyaux, 109 registres et 83 jeux, cet instrument marque un jalon dans l’histoire de la firme Casavant, dont c’était le 3900e instrument depuis sa fondation en 1879.

Nous y entendrons Olivier Latry, organiste émérite de l’OSM et cotitulaire des grandes orgues de Notre-Dame de Paris. M. Latry a agi à titre de conseiller artistique auprès de l’OSM et a été associé au projet depuis le début. Il nous en a mis plein les oreilles en ouvrant le concert avec la fameuse Toccate et fugue en ré mineur BWV 565 de Bach.

La suite de la soirée illustrait la très grande polyvalence de cet instrument de concert en faisant alterner des œuvres du répertoire et des créations d’aujourd’hui.

Kaja Saariaho (née en 1947)

Maan varjot – Les ombres de la terre

Pour orgue et orchestre (O. Latry)

Franz Liszt (1811-1886)

Prélude et fugue sur B.A.C.H.

Pour orgue et orchestre (O. Latry)

(arrangement de J-M. Cochereau)

Puis, Jean-Willy Kunz, le jeune organiste en résidence de l’OSM, se joignait à l’orchestre pour la création de l’œuvre du compositeur montréalais Sammy Moussa (né en 1984) intitulée A globe itself infolding.

Enfin, Kent Nagano dirigeait l’OSM et Olivier Latry dans la 3e symphonie en do mineur « avec orgue » op. 78 de Saint-Saëns.

Accédez ici aux notes et au programme du concert.