Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

La musique de chambre électronique de Mozart’s  Sister

Par
Alexandre Courteau

Réalisé de manière complètement indépendante, Being n’a absolument rien à voir avec Mozart. Nous sommes bien ici en 2104, dans l’ère triomphante d’Internet, où tout est une question de références et d’émotions. Heureusement, Mozart’s Sister arrive justement à transcender les multiples allusions qu’elle fait à la musique des années 80. Oui, elle fait penser aux Pet Shop Boys et autres groupes dans le genre, mais on oublie vite ces clins d’œil pour se concentrer sur les compositions. Les arrangements sont riches, les ritournelles pop, accrocheuses, et surtout, la voix est très solide. On sent l’interprète à l’aise, en confiance, plus posée que certaines autres artistes dont on a déjà qualifié la musique de « bed room pop ».

Touché au coeur
Il y a un grand sentiment de liberté qui parcourt Being. Certains morceaux, comme Enjoy, donnent envie de se mettre à chanter comme une diva dans son salon. Et ça, c’est une grande qualité. Il est vrai que Mozart’s Sister fait de la musique qui s’inscrit totalement dans l’air du temps. Ce qui peut aussi être un défaut, mais les chanteuses ne sont pas légion à le faire comme elle, et peu arrivent à toucher les gens comme ça.

Mozart’s Sister se produira au Cabaret du Mile End le 19 septembre à l’occasion de POP Montréal.

Mozart’s SisterBeing, sous l’étiquette Paper Bag. Sortie le 5 août