Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Semaine du 21 juillet : l'OSM et Yefim Bronfman, des tarentelles italiennes avec l'Arpeggiata et le centenaire de Rafael Kubelik.

Par
Mario F. Paquet

Lundi 21 juillet : L'OSM, DJ Champion et Yefim Bronfman

Souvenir de la saison 2012, cette soirée électronique et classique avec l’Orchestre symphonique de Montréal sous la direction de Kent Nagano met en vedette  DJ Champion

Au programme : Bondye konn bay men li pa kon separe, de Champion et Maxime Mckinley, qui va être créé ce soir-là. Et, de façon plus classique, la Symphonie militaire de Haydn, et le Concerto pour piano n° 5 en mi bémol majeur, op.73, L'empereur, de Beethoven, avec le pianiste Yefim Bronfman.


Mardi 22 juillet : la tarentelle selon l'Arpeggiata

Christina Pluhar et son ensemble L’Arpeggiata revisitent des oeuvres italiennes classiques et populaires, notamment le répertoire de tarentelles de Calabre et de Sicile.

Concert enregistré le 22 juin 2013, au Kursaal Building, Bad Ems, en Allemagne.


Mercredi 23 juillet :  le chef d’orchestre tchèque Rafael Kubelík aurait eu 100 ans 

Né tout juste avant le début de la guerre 14-18, Kubelik, après son exil de la Tchécoslovaquie, occupera des postes stratégiques en Europe, notamment à Munich, où des rapports idylliques l'attachent pendant un quart de siècle à l'Orchestre symphonique de la radio bavaroise. Sans jamais se départir, en répétition comme en concert, d'une chaleur et d'une affabilité proverbiales, il obtient des pupitres de cordes des sonorités ardentes. Deux exemples à l’appui, le Premier concerto de Brahms, avec le légendaire pianiste Claudio Arrau dans un enregistrement de 1964 et la Première symphonie de Mahler, enregistrée en 1979. En prime, des extraits d’une sonate pour piano composée par Kubelík.


Jeudi 24 juillet : concert gala du Festival d’hiver de musique de chambre de Vancouver

Le violoncelliste Ariel Barnes et la pianiste Jennifer Lim interprètent la Sonate en ré mineur, op.40, de Chostakovich. Se joint à eux le violoniste Nicholas Wright pour interpréter le Trio avec piano, op.49, de Mendelssohn.