Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Le jazz, la fleur de lys et ce vent festif

Par
Stanley Péan

À la faveur des deux concerts que donnera Rickie Lee Jones (à Montréal le 4 juillet, à Toronto le lendemain), j’ai choisi de braquer les projecteurs sur la légendaire auteure-compositrice-interprète qui a toujours évolué au carrefour de la pop, du folk et du jazz. Entre vous et moi, je vous avouerai que cette émission est en préparation depuis des mois. En effet, dans la foulée des portraits jazz de Joni Mitchell et de Laura Nyro que je vous ai précédemment proposés, mon amie Aurélia O’Leary, elle-même auteure-compositrice-interprète, me talonne à ce sujet depuis l’automne… si bien que je lui ai proposé de cosigner avec moi le choix musical de ce soir.

Demain, fête de la Saint-Jean-Baptiste oblige, je vous invite à redécouvrir une pléiade de superbes relectures de grandes chansons québécoises par de grands noms du jazz : des pièces de Félix Leclerc, Gilles Vigneault, Robert Charlebois, Richard Desjardins, Daniel Bélanger et bien d’autres, sans oublier mon auteur de chansons québécois fétiche, le regretté Sylvain Lelièvre, qu’on retrouvera à la tête de ce combo de jazz avec lequel il tournait aux dernières années de sa vie.

Cinq ans jour pour jour après la disparition du roi autoproclamé de la pop, j’entends ce mercredi rendre hommage à Michael Jackson avec des reprises de ses chansons à succès par des artistes aussi variés que l’organiste Joey Defrancesco, la chanteuse Susan Wong et le pianiste Jacky Terrasson, pour ne nommer que ceux-là. En plus, cette émission me fournit le prétexte idéal pour réécouter avec vous l’astucieux amalgame entre In walked bud et Billie Jean imaginé par le saxophoniste Francesco Bearzatti.

Jeudi, pour la soirée d’ouverture du Festival international de jazz de Montréal, il va sans dire que je réserve une bonne partie de l’émission aux artistes qui se produiront au cours de ce trente-cinquième festival. À cette occasion, je vous ferai également entendre des extraits de l’entrevue que m’a accordée le vice-président et co-fondateur de l’événement, André Ménard, et dont la version intégrale est accessible sur le portail ICIMusique.ca.

Enfin, du nouveau le vendredi, l’émission est abrégée d’une heure à l’antenne d’ICI Musique, pour faire place à la rediffusion des meilleures émissions de ma collègue Florence K. Mais je profiterai de l’heure et demie qui m’est allouée pour jeter un coup d’œil intéressé aux propositions que font aux mélomanes les autres festivals de jazz canadiens (Ottawa, Toronto, etc.) qui battent leur plein en même temps.