Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Oktoplut: pansements punks

Par
Tony Tremblay

La formule guitare-batterie a la cote dans le rock au Québec par les temps qui courent. Proche de Solids dans le rôle du duo de choc, Oktoplut se distingue cependant par ses textes en français, et sa capacité à produire des crochets pop hautement efficaces. Chanter dans la langue de Molière est une contrainte que s’est imposée la paire dès le départ, et le résultat est probant : simples et forts, sombres et recherchés, les textes des chansons de Pansements sont scandés avec à la fois véhémence et maîtrise, et se moulent parfaitement aux lourdes musiques qui arrachent tout.

Oktoplut se réclame d’un son qui se situe entre Converge et Weezer. S’il n’est certainement pas aussi lourd et dramatique que le premier, ni aussi pop que le second, le duo montréalais offre une expérience rock qui n’est pas sans rappeler les meilleures années du grunge. Voilà un groupe qui sait admirablement construire de parfaits morceaux qui décapent. Le rock lourd d’ici se porte bien, les amis, et la relève tient le flambeau bien haut.

Pansements est prêt à couvrir et à guérir vos plaies survenues par la perte de confiance dans l’avenir du rock. Ce disque d’Oktoplut rentrera certainement dans mon palmarès de l’été. À écouter sans retenue, dans le tapis.

Oktoplut – Pansements (Slam disques, 2014) a été lancé le 27 mai 2014.