Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

La nouvelle vie de Jacquemort

Par
Tony Tremblay

Six ans après un premier EP intitulé Dent de lait, encensé par la critique, Jacquemort renaît enfin avec La montagne de feu, un premier album complet où le groupe a fait progresser avec davantage de profondeur et d’élan sa pop riche et ardente.

Profitant d’un arrêt des activités de son groupe bien connu Malajube, Thomas Augustin s’est attelé à la production de nouvelles maquettes de Jacquemort à la maison et en studio, avec ses compagnons musiciens. C’est au réalisateur Jace Lasek (The Besnard Lakes), qu’est revenue la tâche de débroussailler ces enregistrements et d’en faire ressortir le meilleur. Le résultat est limpide et convaincant.

Il y a quelque chose de lumineux et de vaporeux qui se dégage des chansons de Jacquemort. De la pop relativement simple de ce groupe émane une impression onirique, un sentiment de se trouver au milieu de rêves tangibles où l’on se sentirait chez soi à son tour. Juste assez rock et psychédéliques, les musiques de Jacquemort trouvent leur personnalité particulière grâce aux claviers un brin rétro. L’ensemble sert d’écrin parfait pour les textes qui parlent de séparation, d’amitiés, de chats, avec une approche un peu surréaliste.

La montagne de feu de Jacquemort est simple à gravir. Et cette ascension musicale comblera assurément vos besoins en pop de qualité. Jacquemort est bien vivant, et sa soif de vivre est contagieuse. Vive Jacquemort !