Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Une aventure mémorable pour les jeunes musiciens de l'École Joseph-François-Perrault

Par
Françoise Davoine

Le but? Préparer quelque 70 jeunes musiciens à jouer l'Ouverture académique, op 80,  de Johannes Brahms, lors de l'appel musical du concert, qui a eu lieu vendredi soir dernier à la Maison symphonique.

 


Ces appels musicaux, imaginés par l’OM, s’inscrivent dans le programme Jeunes mélomanes en devenir. Ils existent depuis plusieurs années déjà et visent à mettre en lumière le talent de jeunes musiciens de la région montréalaise en leur donnant la chance de se produire en prélude aux concerts de la saison.

Vendredi dernier, l'appel était d’autant plus particulier que le concert a été donné au profit de la construction d’une véritable salle de concert à l’École Joseph-François-Perrault , et que les élèves étaient sur la scène de la Maison symphonique, comme de vrais professionnels! Inutile de vous dire qu’ils se préparaient depuis plusieurs semaines à recevoir ce chef qu’ils admirent tous. Ils ont même eu la chance de travailler avec certaines des premières chaises de l’OM avant de l’accueillir en leurs murs.

« Je trouve exceptionnel de voir des jeunes qui ont entre 13 et 16 ans travailler ensemble avec tant de rigueur une grande oeuvre de Brahms. Le sérieux dans la découverte de la beauté, c'est inspirant, il ne me reste qu'à leur dire d'avoir surtout du plaisir en jouant! »

Yannick Nézet-Séguin, directeur artistique et chef principal de l’Orchestre métropolitain 

La répétition s’est déroulée de manière très sérieuse et efficace, dans la bonne humeur et le plaisir, j’en ai été témoin. Les jeunes musiciens buvaient littéralement les paroles de Yannick Nézet-Séguin, parfois drôle et toujours habile à mettre en valeur le talent de chacun ou à trouver le mot juste pour stimuler les troupes et atteindre son objectif musical.

Pour l’OM et pour lui, ce genre d’initiative est essentiel pour favoriser l’accès des jeunes aux concerts et leur démontrer qu’ils ont leur place dans le monde de la musique classique. Pour les jeunes, la rencontre avec un si grand chef est une expérience inoubliable.

 



Vendredi soir, croyez-moi, fébrilité et fierté flottaient dans l’air à la Maison symphonique de Montréal! Cette belle aventure vaut bien un grand coup de chapeau, à partager avec les professeurs de tous ces jeunes apprentis musiciens.