Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Un nomade au Brésil

Par
Catherine Pépin

Écoutez l'émission du 14 juin 2014 :

Un nomade dans l'oreille

émission

Audio

Les fidèles du samedi soir le savent : l'émission Un nomade dans l'oreille peut vous faire tourner plusieurs fois autour de la planète en deux heures à peine. Bien qu'une fois ne soit pas coutume, le nomade se fait plus sédentaire en ces temps de célébrations de la Coupe du Monde de la FIFA et se pose au Brésil pour une programmation toute spéciale le samedi 14 juin! Attention : un seul pays ne signifie pas plonger dans la monotonie, bien au contraire! Cette terre de braise est non seulement extrêmement fertile en sonorités, mais elle est en plus charriée, retournée, labourée par des artistes en constante rupture avec le passé, toujours poussés par l'audace et l'inventivité.


Déjà en 1958, quand Tom Jobim et son ami Vinicius de Moraes ralentissent la samba et y injectent une bonne dose de jazz, ils créent la révolution de la bossa-nova et choisissent pour leur première pièce historique un titre pas anodin : Chega de saudade ou « Ça suffit la nostalgie »...Plus de cinquante ans plus tard, Lucas Santtana, l'enfant-chéri de la nouvelle génération de musiciens brésiliens, sort un album de bossa moderne au titre clin d'œil :  Sem nostalgia  (« Sans nostalgie »)...


Aller de l'avant, mélanger les innombrables influences : c'est le point commun entre Criolo, rappeur enflammé de Sao Paolo qui scande « je suis métis, je suis indien et portugais, je suis indien et africain, je suis créole, je suis brésilien! » ; Flavia Coelho, fille de Rio basée en Paris qui a les oreilles tournées vers l'Afrique de l'Ouest ; l'Orquestra do Fuba qui revisite le forró et l'accordéon du Nordeste ou encore Karol Conka, pasionaria du hip hop qui mêle son flow au funk, reggae, afrobeat et instruments du cru comme le berimbao.


Ne manquez pas ce tour du Brésil étourdissant et prolongez le plaisir avec nos trois webradios thématiques, miroirs de cette diversité : Rio Bossa Nova, consacrée aux classiques sensuels ; Brésil pop, joyeuse sélection de samba, forró ou baile funk et enfin Brésil urbain, une échappée dans la nuit moite et tropicale bercée par le jazz, l'électro et le lounge...

Catherine Pépin