Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Pacifika : « Nous venons en amis… »

Par
Ralph Boncy

Par mesure de sécurité, la photo de Silvana Kane, la belle Péruvienne, ne se retrouve nulle part dans la pochette du nouveau disque, dont le titre évocateur Amor Planeta est simplement placardé sur une couche de peinture fraîche.

L’air de rien, c’est le quatrième album en dix ans pour ce trio insolite de Vancouver qui s’efforce à nous présenter la musique du monde autrement. Lauréat de la première année des Révélations Radio-Canada en 2008, Pacifika poursuit donc son cheminement, fidèle à l’étiquette californienne Six Degrees. Toujours marginale, la formation offre une succession de chansons originales, toutes intrigantes, en espagnol et en anglais.

Musique latine alternative

Orchestrées et mises en scène par le bassiste Toby Peter et le guitariste Adam Popowitz, des rockers dans l’âme, ces chansons vaporeuses s’exposent dans un dépouillement qui frise le minimalisme. Elles s’éloignent du folklore sud-américain et de la pop latine typique, mais elles possèdent un look  alternatif, une plastique moderne, une sonorité sophistiquée. Le tout accentué par la présence de l’excellent trompettiste Malcom Aiken dont on avait remarqué le jeu limpide sur l’album solo de la même Silvana Kane, La jardinera, à l’hiver 2012.

Quant aux textes, ils expriment simplement l’amour sous toutes ses formes. Les sentiments légers, futiles, incertains; l’amour-passion, l’amour fou, avec aussi, en toile de fond, la recherche d’une harmonie universelle.

Probablement le meilleur disque de nos amis de Colombie-Britannique; le plus organique, le plus aventureux.

Yo te amo

chanson

Audio
Sal y brisa

chanson

Audio
Corre ya

chanson

Audio