Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Le cercle intime de Tord Gustavsen

Ils sont rares les jazzmen capables de nous faire entrer directement dans leur esprit avec tout au plus quelques notes bien placées. Le pianiste norvégien Tord Gustavsen est l’un de ces précieux artistes qui maîtrisent avec une rare perfection l’art de la confidence musicale. Dans son dernier album Extended circle, il continue d’inviter ses millions de fans, vétérans et nouvelles recrues, à partager des réflexions aussi intimes qu’ineffables.

La musique qui respire

Gustavsen cultive une profonde complicité avec le silence. Celui entre les notes, mais aussi celui suggéré par celles-ci. Il ne souhaite pas remplir l’espace ambiant en le submergeant de sons. Il laisse plutôt s’épanouir les phrases musicales, comme dans une respiration paisible. Puis, il leur permet de vivre leur dû et se résout à les laisser s’éteindre au moment où elles n’ont plus rien à offrir. Ses compagnons de route l’appuient sans réserve (Tore Brunborg, sax ténor; Mats Eilersten, contrebasse; Jarle Vespestad, batterie).

Tord Gustavsen présente son album Extended Circle (en anglais) :

« Musique-bulle »

C’est de la belle musique bien sûr, mais c’est aussi une « musique-bulle » qui semble flotter dans un espace de silence où naissent et disparaissent chaque idée, chaque sensation, chaque mélodie.

Le secret de Tord Gustavsen se trouve donc là : dans cette invitation à embarquer avec lui dans cette bulle vagabonde, où tout provient de lui et de son regard serein sur le monde et la vie. Il s’échappe un peu ici et là dans des pulsations plus vigoureuses, mais celles-ci ne brisent jamais la quiétude inhérente à sa démarche fondamentale.

Nous sommes manifestement très nombreux à l’accompagner dans son périple, mais l’impression constante de partager un cercle très intime et exclusif avec le musicien est ce qui rend le voyage si mémorable.

 

Frédéric Cardin