Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Vinodentro : Paolo Fresu fait son cinéma

Accompagné par l’orchestre de musique de chambre I Virtuosi ItalianiPaolo Fresu signe une trame sonore riche et complexe, qui enrobe le noyau classique d’un beau velours jazzy. Une musique franchement évocatrice, qui ne pourrait mieux illustrer le caractère dichotomique de cette fable de Faust… et donner le goût de boire du vin!

Trompette bleue et rouge passion

Les compositions pour Vinodentro sont 100 % « fresuiennes », à l’exception de deux extraits de Don Giovanni de Mozart. Leur mission : nous plonger dans cet éternel dualisme entre la raison et la passion amoureuse, que le vin viendra en fin de compte brouiller (quoi d’autre!).

C’est ainsi que le jazz s’éprend de la forme classique et qu’ensemble, ils dansent le tango du délit. La trompette bleue embrasse les mélodies modernes et baroques avec grâce, tout en élevant, du même souffle, sa singularité et sa poésie brûlante. La beauté de cette rencontre, c’est que ces couples de contraires – en opposition aux personnages du film - en arrivent à une harmonie suprême. On prend des notes.

On s’en voudrait d'ailleurs de ne pas souligner la communion exceptionnelle entre le bandonéon de Daniele de Bonaventura et la trompette de Fresu, de même que l’énergie vibrante des cordes qui exacerbent l'intensité et l'émotion.

Finalement, inutile d’avoir les images du film; les partitions en libèrent tout plein.

Vinodentro : bande-annonce:

 

Back to Bach

Ce n’est pas la première fois que Fresu fait équipe avec I Virtuosi Italiani, un orchestre reconnu pour son originalité et surtout, sa polyvalence (baroque, classique, contemporain). En 2012, le musicien de jazz italien en avait surpris plusieurs avec le spectacle Back to Bach, sorte de rencontre forcée, mais inspirée, du jazz et du baroque. Apparemment, ce n’était que partie remise.

Claudia Beaumont