Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Le nouveau Brad Mehldau : attention, décharge électrique

On ne l’avait jamais entendu de cette façon! Le pianiste Brad Mehldau, qui nous a toujours comblés avec des improvisations acoustiques raffinées, électrifie son discours grâce à son nouveau disque Taming the dragon. Pas besoin d’être nombreux : Mehldau se contente de s’adjoindre le talent du percussionniste hip-hop/électro/drum’n’bass Mark Guiliana, et c’est tout. Le duo Mehliana est ainsi né et nous, on est renversés.

Orgiaque

Ça déménage mes amis. La plupart du temps, Mehldau est au Fender Rhodes alors que son partenaire Guiliana manipule les baguettes et les manettes dans un orgiaque tourbillon de sons, de textures et de rythmes bien appuyés.

Le duo Mehliana (Brad Mehldau aux claviers et Mark Guiliana aux percussions et consoles) joue Just call me Nige :

Dans le maelstrom

On est submergé, tout dépendant des pièces, par un maelstrom d’influences qui vont du drum’n’bass au funk en passant par le rock industriel (un rock métissé d’électro assez « hard », presque abrasif) et, bien sûr, le jazz. On en redemande, les amis, on en redemande.

 

Frédéric Cardin