Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Catherine Leduc : douce rêverie pop-folk

Par
Ariane Cipriani

Catherine Leduc regarde la vie avec la candeur de l’enfance; on l’avait compris avec Tricot Machine, et elle cultive toujours cette façon d’être. Elle présente aujourd’hui de très jolies ballades pop-folk dans Rookie, un premier album solo aux atmosphères vaporeuses.

Douce fanfare à elle seule, Catherine Leduc est toujours aussi ludique, mais elle l’exprime autrement qu’avec la formule enfantine assumée qui caractérisait son fameux duo. Rookie propose plutôt une mélancolie bleutée, comme une tendre somnolence.

De la soie aux oreilles
Pour ce premier vol en solo, l’auteure-compositrice est accompagnée par Émilie ProulxJosianne Paradis et Simon Trottier. Elle signe la réalisation et les arrangements avec son complice de toujours, Matthieu Beaumont. Et la belle surprise, elle est là : un vaste éventail de sonorités synthétiques et acoustiques finement agencées (mélodica, harmonium, farfisa, glockenspiel, lapsteel, stylophone et guitare acoustique) et une réalisation soignée qui donnent un album doux à l’oreille. Catherine Leduc chante sans artifice, avec la charmante retenue qu’on lui connaît.

L’appel des étoiles

On trouve dans cet album la même sensibilité aux saisons (Préambule), aux animaux (Les vieux hibouxPolatouche) et au temps (Rookie), et plusieurs musiques évoquent une sorte d’élévation, d’envolée (HoustonQue la logique passe son tour). Un album agréablement en dehors du temps et des modes.