Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Bang! Bang! de Marco Calliari : 30 ans de carrière et toujours dynamique

L'écoute est terminée

Par
Nathan LeLièvre

Marco Calliari, de son propre aveu, a toujours été hors-norme. Le chanteur célèbre ses 30 ans de carrière en janvier en lançant un album qui témoigne de son parcours atypique. Bang! Bang! est un alliage entre rock, pop et tradition italienne. L’album retrace en quelque sorte le cheminement du chanteur au cours des trois dernières décennies.

La fougue de Calliari, du rock au trad

D’entrée de jeu, l’album anniversaire annonce son ton énergique à dominante rock. Impossible de ne pas y voir un clin d’œil à ses collègues du groupe métal Anonymus, dont Marco Calliari est la voix depuis 1989, époque à laquelle il étudiait en guitare et en chant classique au Cégep Saint-Laurent. Tout au long de l’album, la guitare électrique et les cuivres se côtoient. Ils cèdent quelques rares fois la place aux percussions mélodiques et aux cuivres, mais à peine le temps de respirer et de repartir de plus belle.

S’il faut choisir une deuxième dominante à l’album, c’est le trad. Le son traditionnel italien, d’une part, puisque Calliari revisite certains grands titres du répertoire du pays qui a vu grandir ses parents (Bella, Ciao par exemple). D’autre part, le traditionnel québécois, qui a marqué le fils d’immigrant qui a grandi sur la 22e avenue de l’arrondissement de Saint-Michel. Ainsi, quand arrive la pièce Patria Mia, on se demande un instant si on n’a pas changé d’album. On se retrouve dans une chanson à répondre. (Cela dit, les guitares électriques ne sont pas bien loin.) L’esprit trad se manifeste aussi par la présence d’un conte à la toute fin de l’album, Il diavolo de Ovide Soucy, que Michel Faubert récite en français, et que Calliari traduit en italien. Encore ici, le rock s’affirme : son groupe métal Anonymus est de la partie.

À l’occasion, une teinte de romantisme italien se fait sentir. (Marco Calliari est amoureux de l’opéra italien, après tout!) À défaut de pouvoir se lancer dans des envolées lyriques et mélodiques comme on en entend à l’opéra, Marco Calliari s’est offert des arrangements grandioses et épiques sur certaines pièces, comme Celestina et surtout Tierra, qui a des allures d’aria pop, si tant est qu’une telle chose puisse exister.

La longévité de Marco Calliari est une belle preuve que la conformité n’est pas garante de succès. Si sa carrière dure, c’est qu’il y travaille fort, qu’il s’est diversifié et qu’il a fidélisé ses admirateurs. Il se dit reconnaissant et fier d’avoir suivi son instinct et sa voie : « Vivre de ma musique en chantant en italien au Québec m’apparaît comme un exploit, et le cadeau d’une vie! »

Écoutez aussi notre webradio Venise :

Venise

Ah! Venise... Ses canaux, son carnaval, ses couleurs, ses habitants, ses compositeurs... Laissez-vous bercer par les mélodies de Vivaldi et de ses compatriotes vénitiens qui savent nous enchanter si merveilleusement grâce à leurs plumes.

Antonio Vivaldi, Claudio Monteverdi, Giovanni Gabrieli, Tomaso Albinoni, Giovanni Girolamo Kapsperger, etc.

Cette webradio est une liste de lecture aléatoire gratuite créée avec soin par nos programmateurs musicaux.