Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Album en primeur : Petite plage, d’Ingrid St-Pierre

L'écoute est terminée

Par
François Marchesseault

Ingrid St-Pierre a une manière instinctive, douce et sensible de composer et de chanter. Sous ses doigts, son piano livre des musiques parfois fragiles, parfois éclatantes. Depuis Ma petite mam’zelle de chemin, paru en 2011, elle nous offre sur chacun de ses albums des chansons où son regard sur la vie, aussi personnel soit-il, nous est transmis comme une histoire que nous nous approprions immédiatement. Ce qu’elle chante, nous le vivons, nous le voyons également défiler dans le grand ballet de l’existence, et, bien souvent, nous le pleurons. Petite plage, son quatrième album, ne fait pas exception à la règle.

Les pièces Les ex (Ma petite mam’zelle de chemin, 2011), La planque à libellules (L’escapade, 2012) et 63 rue Leman (Tokyo, 2015) m’ont toujours bouleversé aux larmes. Avant d’entamer l’écoute de Petite plage, je me demandais si Ingrid pouvait viser la cible une quatrième fois. Eh bien… oui. Et j’ai reçu la flèche au sixième titre, La vie devant.

Ingrid St-Pierre chante La vie devant

Les disques d’Ingrid sont des bulles d’émotions; des lieux apaisants. Pour ce cocon-ci, Ingrid St-Pierre retrouve le réalisateur Philippe Brault, qui était aux commandes de Tokyo en 2015. Les deux complices y jouent presque tous les instruments. Viennent s’ajouter à eux Camille Paquette-Roy (violoncelle) et Liu-Kong Ha (percussions, voix).

Petite plage, mes trois pièces favorites :

  • La vie devant
  • Les éléphants massaï
  • Les amoureux scaphandres

La pop de Petite plage reste berçante sur la majorité des titres. Puis arrive Sac banane, un morceau où l’électro-hip-hop du duo montréalais Heartstreets (Gab Godon et Emma Beko) se joint au piano de la musicienne. Couplets chantés en anglais par la formation, rythme plus enlevant : la chanson se démarque des autres tout en s’y imbriquant à merveille.

L’album s’est fabriqué à la campagne, près de l’eau et des forêts, et ça s’entend. C’est beau, doux et organique. Neuf chansons, c’est court, mais tout ici est à sa place, rien ne dépasse.

Je réécoute l’introduction de la pièce Les éléphants massaï, celle de La lumineuse (lettre à mon fils) et la totalité de L’enneigée. J’en viens à une observation : bien qu’Ingrid St-Pierre ait une plume magnifique, je la verrais bien nous servir un jour un album instrumental. À l’instar des musiques de Jean-Michel Blais, de Tambour (Simon P. Castonguay) et d’Alexandra Stréliski, ses mélodies ainsi que son univers pianistique pourraient à eux seuls nous chavirer. Ça viendra peut-être, qui sait. Pour le moment, on peut se réfugier aux abords et dans les splendeurs de sa petite plage.


Découvrez d’autres albums offerts pour écoute sur notre site

Écoutez nos webradios :

Les amours modernes

Découvrez le romantisme aux couleurs pop du 21e siècle. Sujet inépuisable et central abordé en musique depuis toujours, voici l'amour rêvé, réel, heureux ou déchu, chanté au présent par cette nouvelle génération qui manie aussi bien les cordes que les sonorités électroniques et l'échantillonnage.

Hubert Lenoir, Juliette Armanet, Fanny Bloom, Pierre Lapointe Vendredi sur Mer, David Giguère, Men I Trust, Jimmy Hunt, Charlotte Cardin, Yann Perreau, etc. 

Cette webradio est une liste de lecture aléatoire gratuite créée avec soin par nos programmateurs musicaux.

Jour de pluie

Vous reconnaîtrez de nombreux incontournables et découvrirez assurément de nouvelles mélodies touchantes. Des chansons nostalgiques qui nous collent au cœur et à l'oreille, et qui détaillent pour nous les émotions qui se lovent au fond du cœur. Une webradio réconfortante comme l'amitié, qui déclame ses passions haut et fort autant qu'elle vous enveloppe de musique intimiste.

Jean-Pierre Ferland, Serge Gainsbourg, Jacques Brel, Carla Bruni, Jane Birkin, Isabelle Boulay, Philippe B, etc.

Cette webradio est une liste de lecture aléatoire gratuite créée avec soin par nos programmateurs musicaux.