Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

All my people : rencontre entre tradition autochtone et modernité

L'écoute est terminée

Par
Nathan LeLièvre

2019 a été proclamée Année internationale des langues autochtones par l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture, l’UNESCO. Ça allait donc de soi de braquer les projecteurs en ce début d’année sur des artistes autochtones des Maritimes qui nous ont offert tout récemment un album de six chansons originales intitulé All My People.

Le collectif regroupe Matt Comeau, Judie Acquin, Connor Ward, Hubert Francis, Michel Tremblay, Blake Francis, Brandon Arnold, George Paul, Tee Cloud, Trish Augustine, Kesley Arrow et Alexandria Wasuweg Gregoire. En 2017, à l’initiative de Musique nomade, ils se sont tous réunis au parc historique Metepenagiag, près de Miramichi, au Nouveau-Brunswick, dans le but de favoriser la création collaborative entre artistes de différentes générations et origines et représentant une multitude de genres musicaux. Une deuxième rencontre a eu lieu à Fredericton en 2018 et visait à enregistrer deux chansons. La collaboration a tellement été fructueuse qu’elle a finalement donné cet album de six pièces qui rendent hommage aux traditions mi’kmaqs et malécites dans un contexte musical des plus actuels.

Folk, pop et hip-hop se côtoient sur cette compilation. Les textes – tous majoritairement dans la langue de Shakespeare – parlent de l’identité autochtone et des défis qui en découlent (All My People), mais aussi de thèmes aussi universels que la quête de modèles, l’unité et l’affirmation de soi (Find Your Way, Rising Up, Brother). Ces histoires empreintes de franchise sont couchées sur des rythmes allants, voire enlevants, résolument modernes, optimistes. Sur toutes les pistes sauf une, on retrouve des sons qui évoquent la musique traditionnelle autochtone, que ce soit un refrain ou un tambour, et qui se marient merveilleusement aux instruments et aux mélodies d’aujourd’hui, une preuve de plus de leur pertinence éternelle.

L’offrande musicale est brève, certes, mais elle sert très bien de porte d’entrée à un vaste et riche répertoire qui vaut la peine d’être découvert.