Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Django Belles, de Christine Tassan et les Imposteures : manouche P.Q.

L'écoute est terminée

Par
Olivier Robillard Laveaux

Contre toutes attentes, certaines traditions se mélangent fort bien. Il y a environ 85 ans naissait en France le jazz manouche sous l’impulsion créative du guitariste Django Reinhardt. Puis, en 1952 était diffusée de ce côté-ci de l’Atlantique la première saison de la Soirée du hockey. L’union entre les deux? L’album Django Belles, de Christine Tassan et les Imposteures, qui reprend l’indicatif de l’émission à la sauce manouche en plus de rendre hommage aux noëls et aux hivers québécois.

Django Belles… Ce n’est pas la première fois qu’on utilise ce jeu de mots pour commercialiser une relecture manouche des classiques des fêtes (la violoniste sherbrookoise Roxane Del l’avait fait en 2011), mais une fois de plus, le mariage est réussi sur cette septième parution de Christine Tassan et les Imposteures.

Tels les flocons dans un blizzard, les notes de guitares tourbillonnent dans une folle frénésie. Comme des présents au-dessous du sapin qu’on développe un 25 décembre, les airs connus se dévoilent pour notre plus grand plaisir.

D’ailleurs, Christine Tassan (guitare soliste, voix), Martine Gaumond (violon, voix), Lise-Anne Ross (guitare rythmique, voix) et Blanche Baillargeon (contrebasse, voix) sont passées maîtres dans l’adaptation d’œuvres phares en version jazz manouche. Après avoir revisité le répertoire de Félix Leclerc, les musiciennes s’attaquent ici aux classiques hivernaux de Dominique Michel (J'haïs l’hiver), de Gilles Vigneault (Mon pays), de Sylvain Lelièvre (Fleurs de grésil), de La Bolduc (Tout l’monde a la grippe) ou de Charlebois et Gauthier (Marie-Noël).

L’exécution est parfaite, ce qui n’a rien d’étonnant considérant que Christine Tassan et ses collègues organisent les soirées événements Django Belles depuis 10 ans. Le groupe compte également sur l’appui de la trompettiste Justine Verreault-Fortin et de la tromboniste Karine Gordon, qui ajoutent des teintes cuivrées au son manouche.

Rarement avons-nous entendu le jazz manouche aussi ancré dans la québécitude.

Christine Tassan et les Imposteures seront en concert les 6 et 7 décembre au Dièse Onze, à Montréal, ainsi que le 22 février à la salle d’Youville du Palais Montcalm, à Québec.

Écoutez nos webradios :

Les grands musiciens jazz d'hier et d'aujourd'hui aiment jouer – et déjouer – les mélodies de Noël, pour notre plus grand bonheur. On se laisse charmer en douceur ou on bat du pied avec enthousiasme au travers de ces pièces sélectionnées parmi la crème des albums consacrés à cette période de l'année. Cuisinez, cocoonez, lovez-vous, décorez ou ne faites rien. Laissez l'inspiration de ces musiciens chevronnés vous mener.

Dave Brubeck, Ellis et Wynton Marsalis, Chet Baker, Tony Bennett, Duke Ellington, Emilie Claire Barlow, Charlie Byrd, Joe Pass, Ella Fitzgerald, Vince Guaraldi Trio, Bing Crosby, Bernard Primeau Montreal Jazz Ensemble, Ray Charles, Harry Allen, Susie Arioli, Michel Donato, Oliver Jones, Julie Lamontagne, etc.

Cette webradio est une liste de lecture aléatoire gratuite créée avec soin par nos programmateurs musicaux.

La culture tzigane en France, c'est le manouche. Le sens de la fête, la mélancolie des lieux temporairement habités, les couleurs et les parfums du perpétuel voyage, voilà qui transpire de cette musique derrière laquelle se cachent toujours un sourire et le mystère d'un peuple fugitif, toujours attachant.

Django Rheinhardt, Bireli Lagrene, Stéphane Grappelli, Christine Tassan et les Imposteures, Angelo Debarre, Christian Escoudé, Latcho Drom, The Lost Fingers, Les pommes de ma douche, Jo Privat, Quintette du Hot Club de France, Patrick Saussois, etc.

Cette webradio est une liste de lecture aléatoire gratuite créée avec soin par nos programmateurs musicaux.