Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

BEC, de Dear Denizen : l’éclatement des frontières

L'écoute est terminée

Par
Olivier Robillard Laveaux

Alors que les appels à la parité et à la diversité culturelle se multiplient sur la scène musicale québécoise, l’artiste d’origine congolaise Chris Ngabonziza impressionne par la richesse et l'éclectisme de ses compositions. Le voici avec BEC, le troisième microalbum de son groupe Dear Denizen.

Tout comme Samito ou Pierre Kwenders, avec qui il partage la scène au sein de la formation ABAKOS, celui qu’on surnomme Ngabo insuffle un vent de fraîcheur au paysage musical d’ici. C’était le cas lors de la parution de son premier disque solo en 2011, ça l’est toujours autant aujourd’hui.

Non seulement il le fait avec aplomb, mais il y arrive en s’affranchissant des clichés associés aux musiques du monde, une catégorisation qui paraît franchement désuète à l’écoute des quatre titres francophones de BEC (pour « belle existence chaude »).

Sous la réalisation de Sylvain Deschamps (Klô Pelgag), Ngabo capte l’essence hypnotique des guitares et des percussions africaines qu’il distille dans un enrobage électro. Certains passages évoquent les synthétiseurs des années 80 croisés aux rythmes disco, comme dans la pièce-titre.

Inspiré d’un texte de Jérôme Minière, le deuxième extrait Maquisard s’appuie sur un rythme organique (basse, batterie et piano) pour donner plus de profondeur aux arrangements du groupe complété sur scène par Chris Velan (guitare), Mark Wheaton (batterie) et Jeff Louch (claviers et basse).

Peu importe les styles envoyés dans le mélangeur, Dear Denizen maintient un fil conducteur fort grâce au côté soul de la voix de Ngabo et grâce aux thèmes tout aussi distinctifs qu’il aborde : l’intime, le sacré et les relations entre les différents peuples.

Porteuse d’espoir, la musique de Dear Denizen prouve également que le métissage des genres musicaux demeure une avenue de choix dans l’évolution de la musique au 21e siècle.

Parce qu’on est en 2018!

Écoutez nos webradios :

Voici une sélection joyeuse et invitante. Ici, l'Afrique se lie d'amitié avec la pop et n'a plus de frontière. Elle y ajoute ses sonorités et ses rythmes, lui donne des couleurs nouvelles, chaleureuses et radieuses.

Angélique Kidjo, Youssou N'Dour, Mory Kanté, Cesaria Evora et Geoffrey Oryema, Kanda Bongo Man, etc.

Cette webradio est une liste de lecture aléatoire gratuite créée avec soin par nos programmateurs musicaux.

La diversité montréalaise à l'honneur! Faites un voyage dans les musiques du monde... locales. Ici, l'Afrique, l'Amérique latine et les Antilles se rencontrent. Ces chansons, elles ont été composées par des artistes qui ont adopté Montréal. À travers leur musique, ils nous font découvrir la beauté de leur pays d'origine et embellissent la ville avec leurs instruments, leurs sonorités et leurs rythmes dansants.

Samito, Élage Diouf, Fwonte, Ilam, Lorraine Klaasen, Zal Sissokho, Bïa, Lakou Misik, Afrikana Soul Sisters, Mehdi Cayenne, etc.

Cette webradio est une liste de lecture aléatoire gratuite créée avec soin par nos programmateurs musicaux.