Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Feu de forêt, d’Antoine Corriveau : brûlures amoureuses en quatre temps

L'écoute est terminée

Par
François Marchesseault

Qu’il peut paraître lourd, l’amour, dans les mots d’Antoine Corriveau. Lourd et émouvant, surtout quand le chanteur à la voix ténébreuse nous entraîne comme ici dans des forêts où les cordes et les cuivres font vibrer intensément ses textes. Deux ans après l’aussi dramatique que splendide Cette chose qui cognait au creux de sa poitrine sans vouloir s'arrêter, Corriveau nous présente Feu de forêt.

Composées pour s’ajouter au spectacle de Cette chose qui cognait…, les quatre pièces de ce microalbum résonnent comme une extension de ce dernier. Néanmoins, Feu de forêt, réalisé par Nicolas Grou, que l’on retrouve aux commandes de chaque album de l’artiste, se fait plus mélodieux. Ces mélodies ne changent toutefois pas le ton d’Antoine Corriveau : ses chansons portant encore le noir avec plus d’assurance que le clair.

Nous lisons et interprétons la poésie recherchée d’Antoine Corriveau au rythme de nos propres émotions. Sur la pièce-titre, le narrateur semble se lever et déposer sa vie dans une forêt brûlée; dans les cendres qui suivent les ruptures amoureuses en forme de guerre. Sur la chanson Deux femmes, il démonte la honte, assis sur la banquette arrière d’un taxi, entre deux amours qui ne seront jamais ceux de sa vie.

« Et j’hésite et j’hésite / Sur la fin, sur la suite / Qui va saccager qui / En premier / Quand je suis parti / C’est là que j’ai compris / Ça n’existe pas l’amour de ma vie » - Extrait de la pièce Deux femmes

La chanson 1982 nous ramène un autre deuil, consigné au cahier des accidents amoureux. Puis, à la fin, sur Mon coeur paré passera partout, la voix douce de Fanny Bloom vient s'entrechoquer avec celle caverneuse de Corriveau. L’espérance se fait timide, mais elle est là, cachée dans la finale d’un fabuleux texte créé dans un atelier d’écriture avec Monsieur Gilles Vigneault.

« Et s’il faut revenir / À la source / Même le corps gelé / J’irai au pas de course / La neige épaisse / Jusqu’au cou / Ne retient rien / Mon cœur paré passera partout » - Extrait de la pièce Mon cœur paré passera partout

Antoine Corriveau en spectacle :
9 novembre : Club Soda, Montréal (Coup de cœur francophone)
26 janvier : Centre national des Arts, Ottawa


Découvrez d’autres albums offerts pour écoute sur notre site

Écoutez notre webradio :

Le rock sous un ciel aux nuages denses, qui brasse l'intellect et stimule l'esprit créatif. Cette musique procure la dose d'énergie idéale pour travailler tard le soir ou simplement pour poursuivre une lecture.

Alain Bashung, El Motor, Louis-Jean Cormier, Malajube, Jacquemort, Salomé Leclerc, Daniel Boucher, Chocolat, Monogrenade, Sagot, Violett Pi, etc.

Cette webradio est une liste de lecture aléatoire gratuite créée avec soin par nos programmateurs musicaux.